Les infos immanquables du jour : Discussions entre collègues, les faux départs des artistes et la folie des inscriptions à la MJC de Lyon

ACTU Ce qu’il ne fallait pas manquer dans l’actualité de ce vendredi 6 septembre

Armelle Le Goff
— 
Collègues travaillant sur leur ordinateur. Illustration.
Collègues travaillant sur leur ordinateur. Illustration. — J.M. Guyon - Copyright 2/AP/SIPA

C’est le week-end. On est heureux, les infos du jour.

L’article à lire pour ne pas s’embrouiller avec ses collègues du jour : Salaires, religion et politique… Quels sont les sujets tabous entre collègues ?

« Et toi, tu gagnes combien ? ». « Tu crois en Dieu ? ». « Mais au fait, t’as voté quoi à la dernière présidentielle ? ». Trois questions qu’il faut éviter de poser à ses collègues. Trois sujets – salaires, religion, politique – qui font l’unanimité… contre eux, selon un sondage publié par le site d’annonces d’offres d’emploi RegionsJob *.

Jeter un œil à la fiche de paye du collègue ? C’est impensable pour 83 % des sondés. Par ailleurs, 61 % des Français n’aiment pas discuter de politique, tandis que 58 % se méfient quand il s’agit d’évoquer la religion. On préfère largement parler de vie privée, qui n’est gênante que pour 19 % des sondés. Le sujet des enfants ressort, à l’inverse, comme le sujet le plus consensuel : seulement 7 % des sondés n’aiment pas en parler. On va plus loin par ici.

L’article bling-bling du jour : Retraite: Ces faux départs ont rapporté gros aux stars

Jeudi noir pour les fans de Nicky Minaj : l’interprète d’Anaconda raccroche. A 36 ans, elle annonce dans un tweet prendre sa retraite et ainsi se consacrer à sa famille. Gifs remplis de larmes, pétition contre sa retraite… On présume que les fans vont entamer un processus de deuil et de contestation. Mais certains ne sont pas dupes… Et penchent plutôt pour le coup de publicité. Et pour cause en début d’année, Nicki Minaj déclarait que son cinquième album était prêt.  Un faux départ qui peut parfois rapporter gros comme on vous l'explique là. 

L’article le plus insolite du jour : Pourquoi une MJC lyonnaise est-elle prise d’assaut à chaque rentrée ?

En 2009, Natacha croit à une blague lorsqu’une amie lui conseille de se lever au milieu de la nuit pour inscrire son fils sur un créneau annuel de judo proposé par la MJC de son quartier, à Lyon 3e. « En arrivant avant 5 heures, il y avait déjà 200 personnes devant moi. Certaines avaient carrément installé des tentes pour y passer la nuit. C’était de la folie ! » Bienvenue dans les inscriptions de la Maison pour tous - salle des Rancy, symbole le plus éclatant de l’engouement suscité à Lyon par les activités variées et à tarifs raisonnables des MJC.

Depuis une vingtaine d’années, plus d’un millier de personnes se rendent très tôt sur place afin d’inscrire toute la famille lors du premier créneau d’ouverture des 230 activités proposées pour tous les âges (loisirs, sports, langues, ateliers…), comme ce sera encore le cas samedi de 9 heures à 12h30. Six heures après son arrivée dans la foule, Natacha a pu accéder en 2009 aux fameux guichets à l’intérieur de la salle des Rancy. Une inscription interminable qu’elle renouvelle quasiment chaque saison depuis dix ans. Cette maman de trois enfants va donc encore programmer la nuit prochaine son réveil entre 3 et 4 heures du matin. Un reportage à lire ici. 

Vous avez aimé nos immanquables ? Venez faire un tour sur notre podcast d’actualité, l’indispensable «Minute Papillon!»