Annecy : La femme, transportée par son compagnon dans une valise, victime de violences conjugales

ENQUETE Des traces de coups ont été repérées sur le corps de la victime sans toutefois savoir si ces coups sont à l’origine du décès

C.G.

— 

Le corps de la victime a été retrouvée recroquevillée dans une valise, posée dans le coffre de la voiture de son compagnon.(illustration)
Le corps de la victime a été retrouvée recroquevillée dans une valise, posée dans le coffre de la voiture de son compagnon.(illustration) — PASTORNICOLAS/SIPA

Trois semaines après la macabre découverte, l’enquête avance doucement. La femme, dont le corps avait été retrouvé le 18 août, enfermé dans une valise entreposée dans le coffre de voiture son compagnon, a été victime de violences. Des traces de coups ont été repérées sur son corps, a révélé la procureure de la République d’ Annecy interrogée par France 3 Rhône Alpes, sans permettre d’affirmer qu’ils sont à l’origine du décès.

Le suspect, son compagnon, aurait été peu bavard sur le sujet, restant « évasif » devant le juge d’instruction et ne s’expliquant pas vraiment sur les faits qui lui sont reprochés. Il a été mis en examen le 20 août pour assassinat puis placé en détention provisoire.

Un mobile qui reste flou

Ce père de famille avait été interpellé alors qu’il transportait dans son coffre, le corps de la victime recroquevillée dans une valise. Pendant ce temps, les deux enfants du couple âgés de 6 et 8 ans dormaient à l’arrière du véhicule.

Le mobile reste flou pour l’instant. Les circonstances de la mort n’ont pas été déterminées avec précision. Le parquet a indiqué que des examens complémentaires étaient en cours. Deux mains courantes ont déjà été déposées contre le suspect, selon Le Dauphiné Libéré. Une information que le parquet n’a pas souhaité commenter.