Occitanie : Le même billet de car peut coûter jusqu’à sept fois plus cher selon le lieu où vous l’achetez

BUG En Occitanie, sur certaines lignes de bus « TER », la tarification est désormais de 2 euros. Mais uniquement si le billet est acheté dans le bus, en ligne ou au guichet le prix flambe

Béatrice Colin

— 

Dans un car réalisant des liaisons interurbaines.
Dans un car réalisant des liaisons interurbaines. — G. Varela / 20 Minutes

Depuis le début de la semaine, pour se rendre d’Albi à Montauban ou de Toulouse à Graulhet en bus, les usagers pourront payer 2 euros seulement. Ce prix attractif a été mis en place par la Région sur les lignes Lio, forte d’une première expérience concluante sur la ligne Toulouse - Castres.

Mais les voyageurs pourront bénéficier de ce tarif uniquement s’ils achètent leur billet auprès du chauffeur de bus. S’ils passent par les guichets SNCF ou le site de réservation en ligne du réseau ferroviaire, où ils sont aussi commercialisés, il leur coûtera jusqu’à sept fois plus cher.

Phase transitoire

Un Montauban-Albi est ainsi facturé 14,10 euros sur le site oui.sncf quand il en coûte deux euros lorsque vous le prenez en montant. Et c’est bien ce que certains dénoncent sur les réseaux sociaux.

« Des billets à deux euros c’est une bonne chose pour les usagers. Mais les tarifs TER existent toujours et nous les vendons beaucoup plus cher, ce qui crée de l’incompréhension et des difficultés pour les agents au guichet ou à l’escale. La direction de la SNCF a un coup de retard, on se demande comment c’est coordonné avec la Région », reproche un militant de la CGT du Tarn.

Un problème dont la collectivité, autorité organisatrice en charge des transports interurbains, a conscience. Elle indique « travailler avec la SNCF pour que le tarif soit le même pour tous les usagers ».

De son côté, le réseau ferroviaire relève que ce changement tarifaire se fait « progressivement ». « Nous sommes dans une phase transitoire. Si un usager n’a pas pris le tarif à deux euros, nous l'invitons à contacter le centre de relation clientèle au 0800 31 31 31 », explique un porte-parole de la SNCF.