Lyon : Lutte contre le gaspillage alimentaire, chasse au plastique, les cantines se mettent au vert

ENVIRONNEMENT La ville a annoncé que le plastique serait définitivement banni de ses restaurants scolaires en 2022

Caroline Girardon

— 

Lyon veut bannir en totalité le plastique de ses cantines à l'horizon 2022.
Lyon veut bannir en totalité le plastique de ses cantines à l'horizon 2022. — Sébastien Ortola/ 20 Minutes
  • La ville de Lyon entend faire la chasse au gaspillage dans ses restaurants scolaires. 26.000 repas sont servis chaque jour et le tiers des assiettes en moyenne est jeté à la poubelle.
  • Le plastique sera également totalement banni des cuisines en 2022.

Trop de nourriture jetée et trop de repas commandés inutilement. A l’heure de la rentrée scolaire, la ville de Lyon a annoncé qu’elle comptait partir en chasse contre le gaspillage alimentaire observé dans ses cantines. Afin d’éviter de jeter quotidiennement des dizaines de repas préparés, livrés dans les restaurants scolaires, mais finalement non servis, la ville a travaillé sur une application Web.

Cette plateforme permettra aux parents de choisir les menus des enfants à l’avance sur une période de six semaines et « de pouvoir annuler facilement leurs commandes », précise Guy Corazzol, adjoint en charge de l’Education. Le système devrait être opérationnel dans les « prochaines semaines », selon la mairie. Seule contrainte : annuler l’inscription à la cantine 48 heures avant le jour concerné sous peine d’être facturé.

26.000 repas servis chaque jour, le tiers du contenu des assiettes à la poubelle

L’objectif affiché : que l’écart entre les repas commandés et ceux non consommés ne dépasse pas 4 % de la production annuelle de la cuisine centrale. « Ce qui est encore le cas aujourd’hui selon les périodes de l’année », ajoute la ville de Lyon, qui sert en moyenne 26.000 repas chaque jour.

Le second levier d’action consistera à « adapter les proportions à l’appétit de l’enfant », expose Guy Corazzol. « Un repas en moyenne, c’est 450 grammes. On a constaté qu’environ 130 à 140 grammes sont laissés dans l’assiette et jetés à la poubelle. Multipliez ce chiffre par 4 millions de repas servis à l’année et vous arrivez à une somme impressionnante, ajoute l’élu. L’idée n’est pas d’empêcher les enfants de manger mais de les raisonner. Les agents des cantines auront pour mission de les accompagner au moment de passer à table. Mieux vaut se resservir que de jeter ».

Plus de plastique en 2022

Pour la ville de Lyon, la lutte contre le gaspillage passera également par le tri et la valorisation des déchets alimentaires. Plusieurs expériences comme le compostage sont déjà menées dans différents restaurants scolaires depuis 2015. « Nous ambitionnons de valoriser la totalité de nos déchets et de nos bio-déchets dans les trois années à venir », annonce Guy Corazol, précisant que la ville va également supprimer le plastique de ses cantines et qu’elle se fixe l’année 2022 comme horizon.

Après Montpellier ou Strasbourg, Lyon prend le train en marche pour se conformer à la loi Egalim qui doit entrer en vigueur en 2025. « En attendant, il a été décidé de tester des solutions alternatives comme des contenants en inox ou des barquettes biodégradables en cellulose de bois ou de canne sucre », conclut-il. Parallèlement, la Ville entend supprimer la vaisselle plastique jetable même si son utilisation reste limitée à des situations exceptionnelles.