Rentrée des classes: Pourquoi la Bretagne perd des élèves

EDUCATION La région enregistre une baisse de ses effectifs en cette rentrée avec plus de 4.000 élèves en moins

J.G.

— 

Illustration d'une salle de classe dans une école primaire, ici à Rennes.
Illustration d'une salle de classe dans une école primaire, ici à Rennes. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Comme partout en France, le taux de natalité recule depuis plusieurs années en Bretagne. Et cela se ressent dans les écoles. Ce lundi matin, 611.724 élèves ont fait leur rentrée scolaire dans la région, soit une baisse de 4.015 élèves dans la région.

C’est le premier degré (maternelle et élémentaire) qui voit fondre ses effectifs avec une baisse de 3.174 élèves dans le public et de 2.046 dans l’enseignement privé. Si tous les départements bretons sont concernés, c’est particulièrement vrai dans les Côtes-d’Armor et le Finistère qui perdent respectivement 2,25 et 2 % de leurs effectifs.

A l’inverse de la Bretagne, Rennes gagne des élèves

Il n’y a finalement que Rennes qui n’est pas concerné par ces problèmes de natalité et d’attractivité. Bien au contraire. Comme depuis une dizaine d’années, la capitale bretonne accueillera en cette rentrée environ 300 enfants supplémentaires dans ses écoles publiques.

A l’inverse du premier degré, le second degré gagne quant à lui des élèves dans la région avec une croissance de 508 élèves dans le public et de 697 dans le privé.