« Gilets jaunes » : Plusieurs centaines de manifestants à Paris, Bordeaux, Toulouse et Genève

TOUJOURS LA Ce samedi a marqué l'« Acte 42 » du mouvement de contestation

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration de Gilets Jaunes.
Illustration de Gilets Jaunes. — Tristan Reynaud/SIPA

Les semaines qui passent n’ont pas eu raison de leur motivation. Plusieurs centaines de « Gilets jaunes» ont défilé ce samedi à Paris, mais aussi à Toulouse et Bordeaux, et de même qu’à Genève, en Suisse, pour l'« Acte 42 » du mouvement. Dans la capitale, un cortège de quelques centaines de manifestants est parti de la place Gambetta peu avant 14h pour rejoindre le quartier Montmartre, avant de se disperser dans le calme en fin d’après-midi.

« Climat, emploi, retraites, même combat », « Urgence pour les urgences » : dans le défilé, les pancartes plaidaient pour une convergence des luttes. Dans les rangs, on parlait notamment d’un « septembre noir » pour le gouvernement. « C’est sûr et certain, ça va recommencer » pour les « Gilets jaunes », prédisaient certains.

Mobilisés contre les violences policières

A Toulouse, 100 à 150 personnes ont pris part à une manifestation dans le centre, entonnant de traditionnels chants anti-Macron. Parmi eux, Jean-Pierre, 66 ans, chauffeur de poids lourds à la retraite, était de retour du G7 de Biarritz : « Avec 700 euros de retraite par mois, c’est normal que je sois encore là et j’y serai encore les semaines suivantes ». Ailleurs, à Bordeaux, une centaine de manifestants ont défilé dans le centre-ville. Sachant que « samedi prochain, il y a l’université d’été de LREM à Bordeaux », a notamment noté Pascal, présent dans le cortège.

Bien plus à l’Est, à Genève, en Suisse, plusieurs centaines de manifestants français ont défilé entre la frontière et le Palais des Nations, siège de l'ONU, pour y dénoncer les violences policières. « On est le pays des droits de l’Homme quand même, la France, vous vous rendez compte le signal qu’on donne au monde entier : la France qui éborgne ses citoyens ! », a ainsi expliqué Patricia, venue de Lyon.