Rentrée scolaire : Avec la maternelle obligatoire, c’est la fin de l’école à la carte pour les tout-petits

EDUCATION Dès ce 2 septembre, l’école devient obligatoire dès 3 ans en France

Francois Launay

— 

Illustration d'un enfant dans une école maternelle, ici à Rennes.
Illustration d'un enfant dans une école maternelle, ici à Rennes. — C. Allain / 20 Minutes
  • Tous les enfants nés en 2016 vont faire leur rentrée scolaire lundi 2 septembre.
  • Désormais, plus question de choisir : tous les enfants sont obligés d’aller à l’école maternelle dès l’âge de 3 ans.
  • Une mesure qui n’est pas aussi symbolique que ça car de nouvelles règles vont voir le jour.

Sur le papier, la mesure semble surtout plus symbolique qu’autre chose. Avec 97, 6 % d’enfants déjà scolarisés en maternelle, l'abaissement de l'âge obligatoire de 6 à 3 ans, qui entre en vigueur dès ce lundi 2 septembre, ne devrait pas bouleverser la donne en France. Sauf que dans les faits, c’est un peu plus complexe que cela.

Car avec l’école obligatoire dès 3 ans, c’est la fin de la maternelle à la carte. L’abaissement de l’âge obligatoire entraîne une obligation d’assiduité. Terminées les semaines de vacances prolongées sans raison, il faudra désormais justifier toutes les absences comme à l’école primaire. « Ça réaffirme l’importance de l’école maternelle, son rôle pédagogique dans la construction de nos jeunes », explique Valérie Cabuil, directrice de l’académie de Lille.

Un nombre d’heures réglementaire d’enseignement à respecter

« Avec l’instruction obligatoire, nous devons à l’enfant un nombre d’heures réglementaire d’enseignement [24 heures par semaine]. Si nous ne donnons pas ce nombre d’heures, il faut qu’un contrat soit signé avec la famille pour qu’on ne vienne pas nous dire plus tard que l’enfant rate son CE1 parce qu’il n’a pas eu son temps d’enseignement réglementaire en petite section. Je caricature un peu mais il y a ça derrière », détaille Jean-Yves Bessol, directeur académique des services de l’éducation nationale du Nord (DASEN).

L’enfant devra revenir à l’école après la sieste

Concrètement, de nouvelles règles vont se mettre en place en maternelle. Désormais, un enfant de petite section qui rentre manger à midi chez lui ou chez l’assistante maternelle devra revenir à l’école après la sieste. Mais la souplesse sera de mise au premier trimestre, le temps de permettre aux parents et à l’enfant de s’adapter. « Les parents devront vraiment bien en discuter avec le directeur pour savoir ce qu’ils peuvent faire. Le dialogue sera essentiel », poursuit la rectrice.

Dans l’académie de Lille, on estime qu’environ 1.500 enfants de 3 à 6 ans (3,2 %) ne sont pas inscrits à l’école maternelle. Si certains vont la rejoindre contraints et forcés dès cette rentrée, d’autres vont rester avec leurs parents. Mais plus question désormais d’attendre l’école primaire pour démarrer l’instruction.

L’instruction à domicile devient aussi obligatoire dès 3 ans

« On va vérifier si les parents ont déclaré une instruction à domicile. Si tel n’est pas le cas, il y a un cadre réglementaire qui fait que nous sommes en mesure d’exiger des familles une instruction. Si celle-ci a été déclarée, il y aura un contrôle de ce qui est fait à domicile », explique Jean-Yves Bessol. Mais là encore, la souplesse sera de mise dans les premiers mois pour intégrer les nouvelles règles qu’entraîne l’école obligatoire dès la maternelle. Un changement qui n’est finalement pas si symbolique que ça.