Seine-Maritime : La plus grande raffinerie de France à l’arrêt pendant deux mois pour maintenance

TOTAL La raffinerie de la plateforme Normandie représente 12 % de la capacité de raffinage du pays

20 Minutes avec AFP
— 
L'ancienne raffinerie Total de Dunkerque.
L'ancienne raffinerie Total de Dunkerque. — M.Libert / 20 Minutes

La raffinerie Total de  Gonfreville-l’Orcher ( Seine-Maritime) va être arrêtée pendant deux mois pour une inspection assortie de travaux d’un montant de 110 millions d’euros, a annoncé le groupe Total, ce vendredi.

« A partir du 4 septembre 2019, la raffinerie de la plateforme Total Normandie, située à Gonfreville-L’Orcher, va procéder à un grand arrêt d’inspection et de maintenance pour une durée d’environ 2 mois. Cent dix millions d’euros seront investis », a indiqué le groupe dans un communiqué.

Près de 12 % de la capacité de raffinage du pays

« Des projets portant sur la sécurité et l’environnement seront réalisés, en même temps que des travaux de maintenance et d’inspection, dans le but d’améliorer l’efficacité énergétique des installations, de réduire les émissions de CO2 et d’accroître les performances opérationnelles et économiques de la plateforme », a ajouté le groupe pétrolier.

« Conformément aux procédures de sécurité, les phases d’arrêt et de redémarrage des unités sont susceptibles d’engendrer des nuisances sonores et visuelles », a précisé l’entreprise. Le chantier accueillera plus de 3.000 intervenants externes. La raffinerie de la plateforme Normandie est la plus grande de France, avec 12 % de la capacité de raffinage du pays. Elle transforme chaque année près de 12 millions de tonnes de pétrole brut en quelque 200 produits de consommation courante.