Lyon : Tout savoir pour se rendre à l’aéroport en bus pour le prix d’un ticket TCL

DESSERTE Dès lundi, la ligne 47 reliera l'aéroport Saint-Exupéry depuis Meyzieu, soit un temps de trajet d'une heure depuis le centre de Lyon

Elisa Frisullo

— 

Dès lundi, la ligne 47 va desservir l'aéroport de Lyon depuis Meyzieu.
Dès lundi, la ligne 47 va desservir l'aéroport de Lyon depuis Meyzieu. — E. Frisullo / 20 Minutes
  • Dès lundi, la ligne 47 circulera entre Meyzieu ZI et l’aéroport.
  • Pour rejoindre Saint-Ex depuis Lyon, il faudra compter 1,90 euro et une heure de trajet.
  • En janvier au plus tard, la ligne 48 sera mise en service entre Genas et l’aéroport pour améliorer la desserte des communes de l’Est Lyonnais jusqu’à Saint-Exupéry.

Une bonne nouvelle pour les voyageurs se rendant à l’aéroport depuis Lyon et pour les 40.000 habitants de l’Est Lyonnais. A compter de lundi, la ligne de bus 47, inaugurée ce vendredi, permettra de gagner Saint-Exupéry depuis Meyzieu ZI. Et début 2020 au plus tard, la ligne 48 sera mise en service entre Genas et la plateforme aéroportuaire.

20 Minutes vous détaille tout ce qu’il faut savoir sur cette nouvelle desserte, qui permet pour le prix d’un ticket TCL (1,90 euro) de rallier Saint-Ex, jusqu’alors accessible seulement via la liaison Rhônexpress (15,20 euros le trajet) depuis la Part-Dieu.

Une heure de trajet depuis le centre de Lyon

Dès le 2 septembre, donc, la ligne 47 (Meyzieu-Saint-Laurent-de-Mûre) desservira l’aéroport et le Cargoport de 5h55 à 0h08, avec une fréquence de 30 minutes. Depuis Meyzieu ZI, il faudra compter environ 35 minutes pour rejoindre Saint-Ex, une heure depuis la gare de la Part-dieu (T3 + bus 47) et 60 minutes également depuis le centre de Lyon (Métro A, T3 et 47).

Début janvier, au plus tard selon le Sytral (autorité organisatrice des transports en commun), la ligne 48 sera mise en fonction entre Genas Bornicat et Saint-Ex avec trois arrêts desservis à l’aéroport : la gare routière, Air Parc et la zone Cargo. Cette ligne circulera de 6h30 à 21 heures, avec un bus toutes les 35 minutes en heure de pointe et permettra d’arriver sur la plateforme en trente minutes depuis Genas.

Une desserte améliorée de l’Est Lyonnais

Vivre près de l’aéroport jusqu’à présent ne signifiait pas qu’il était plus commode d’y arriver en transports en commun. Bien au contraire. « C’est simple, depuis Toussieu, pour aller à Saint-Exupéry en TCL, je mets entre 1h30 et 1h45 et douze minutes en voiture », a illustré ce vendredi Pierre Vidal, président de la Communauté de communes de l’Est Lyonnais et maire de Toussieu. Un comble lorsque l’on sait que 40 % des 6.000 salariés de la zone aéroportuaire habitent dans les communes voisines de Saint-Ex.

La création de ces deux lignes, qui viennent compléter six lignes régulières en service dans l’Est Lyonnais, devrait améliorer les trajets des habitants du secteur. « Ces deux lignes structurantes et durables viennent apporter une meilleure connexion entre les lignes et les territoires et vont permettre de mieux connecter les communes entre elles », a souligné Fouziya Bouzerda, la présidente du Sytral, précisant que si besoin, la fréquence de la 47 et de la 48 serait renforcée. « Si c’est un succès, elles pourront faire l’objet d’un renfort d’offre », a-t-elle assuré.

Une concurrence à Rhônexpress ?

Même si le temps de parcours proposé par les nouvelles lignes est deux fois plus long en bus qu’avec Rhônexpress depuis la Part-Dieu, il est probable que bon nombre d’usagers choisissent à l’avenir de voyager en bus pour réduire fortement le coût du trajet. Mais la navette devrait tout de même continuer à séduire, en raison de la rapidité et du confort du trajet. « On a une desserte depuis le centre de Lyon performante, Rhônexpress. Mais qui ne suffit pas en l’état », a souligné la présidente du Sytral, soucieuse de pouvoir mettre en place d’autres alternatives pour desservir Saint-Ex et les territoires de l’Est Lyonnais. Pour y parvenir, le Sytral a engagé il y a plusieurs mois une renégociation du contrat qui le lie à Rhônepress. Objectif affiché : faire baisser le coût de la desserte pour les passagers et permettre l’émergence d’autres solutions de transport. Ces négociations devraient aboutir cet automne.

Des cars directs Lyon-Saint-Ex ?

Si les discussions avec le concessionnaire Rhônexpress aboutissent et qu’une offre concurrentielle est rendue possible, le Sytral aimerait voir émerger une nouvelle offre de transport direct en car entre le centre de Lyon et l’aéroport, avec un trajet facturé 8 euros environ.