Les Foulées naturistes de Berck connaissent un « emballement » incroyable

NATURISME Victime de son succès sur les réseaux sociaux, la course à pied naturiste organisée à Berck, dans le Pas-de-Calais, fin septembre, va devoir limiter drastiquement le nombre de participants

Gilles Durand

— 

Illustration d'une plage naturiste.
Illustration d'une plage naturiste. — Alfred / SIPA
  • Le club de la plage naturiste de Berck-sur-Mer, dans le Pas-de-Calais, organise, pour la première fois, le 22 septembre, une course à pied pour nudistes.
  • L’événement a provoqué un engouement inattendu avec plus de 500.000 vues, deux jours après l’annonce, sur les réseaux sociaux.
  • La course sera soumise à inscription et limitée à 60 personnes.

C’est l’histoire d’une course dépassée par son succès. L’Association gymnique amicale du Boulonnais et de la Somme (Agabs) ne s’attendait pas à un tel engouement en lançant les Foulées naturistes de Berck, dans le Pas-de-Calais. Avant de faire le tour de la seule plage naturiste officielle de la Côte d’Opale, cette course de 6 km, programmée le dimanche 22 septembre, a déjà fait le tour de la toile.

« Nous avons été débordés. Deux jours après l’annonce sur le site de l’Agabs, l’affiche de l’événement avait déjà été vue par plus de 500.000 personnes sur les réseaux sociaux », avoue Philippe Lehembre, président des Hauts-de-France naturistes.

« On espère qu’il n’y aura pas trop de voyeurs »

À tel point que les organisateurs ont décidé d’instaurer une inscription obligatoire et de limiter le nombre de participants à 60. Avec priorité pour les titulaires d’une licence naturiste. Entre-temps, la mairie de Berck-sur-Mer s’en est mêlée en signalant les obligations de sécurité d’un tel événement, comme prévenir les affaires maritimes, par exemple.

Pourtant, au départ, il s’agissait d’une banale activité proposée par le club de la plage naturiste située au nord de Berck-sur-Mer. « Des tournois de pétanques ou de volley sont régulièrement organisés pour animer le lieu. L’idée de la course a été soufflée par un touriste », poursuit Philippe Lehembre.

Rien à voir avoir avec la célèbre course nudiste de Sopelana, au Pays basque espagnol, laquelle fêtait ses 20 ans cette année. « C’est vrai que l’affiche était belle mais on n’a pas compris cet emballement, glisse Philippe Lehembre. On espère simplement que le jour J, il n’y aura pas trop de voyeurs. »