C’est l’heure du BIM : Discussions « positives » au G7, piques brésiliennes et chants homophobes

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu'il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d'information matinal (BIM)...

M.C.

— 

Les chefs d'Etat au sommet du G7 à Biarritz, le 25 août 2019.
Les chefs d'Etat au sommet du G7 à Biarritz, le 25 août 2019. — Miho Ikeya/AP/SIPA

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap pour vous aider à y voir plus clair.

G7 à Biarritz : Les discussions avec l’Iran ont été « positives » et « vont se poursuivre »

La rencontre a duré près de trois heures. Les discussions sur le nucléaire iranien entre le chef de la diplomatie Mohammad Javad Zarif et les dirigeants français en marge du sommet du G7 de Biarritz ont « été positives » et « vont se poursuivre », a indiqué dimanche soir la présidence française. Mohammad Javad Zarif s’est d’abord entretenu avec le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, puis avec le président Emmanuel Macron pendant une demi-heure, à la mairie de Biarritz. Des conseillers diplomatiques allemands et britanniques y ont été associés, a précisé la présidence, ajoutant que cette venue de Mohammad Javad Zarif s’était faite « en accord » avec les Etats-Unis, farouchement opposés au gouvernement de Téhéran.

Brésil : Le président Jair Bolsonaro s’en prend à Brigitte Macron

Le président brésilien Jair Bolsonaro a endossé dimanche sur Facebook un commentaire offensant pour la première Dame française Brigitte Macron, tandis qu’un de ses ministres traitait Emmanuel Macron de « crétin opportuniste ». Ces attaques inédites marquent une très nette escalade dans les tensions entre Brasilia et Paris, avivées ces derniers jours par les pressions exercées par la France, qui recevait un sommet du G7, sur Jair Bolsonaro pour qu’il agisse contre les dramatiques incendies en Amazonie.

Football : L’arbitre menace d’arrêter Monaco-Nîmes après des chants homophobes

L’arbitre de Monaco-Nîmes a menacé d’arrêter la rencontre de Ligue 1 dimanche après-midi après des chants hostiles à la Ligue de football professionnel de football («La Ligue, on t’encule ») venant du parcage des supporters nîmois, une scène déjà produite samedi à Brest. Alerté par l’arbitre Amaury Delerue à la 22e minute du match qui a entendu des chants « La ligue on t’encule » ou encore « LFP, va te faire enculer », le speaker du stade Louis-II de Monaco a lancé un avertissement au public, accueilli par des sifflets. Le match a repris dans la foulée alors que des supporters monégasques lançaient des chants similaires.