Cannabis, cocaïne et téléphones : Une importante saisie à la prison de Roanne

GROSSE PRISE Dix cellules du centre de détention de Roanne ont été fouillées ce mercredi. Les surveillants y ont fait une importante saisie

C.R.

— 

Vue de la prison de Roanne
Vue de la prison de Roanne — STEVENS FREDERIC/SIPA

Une découverte qui ne surprend pas les agents pénitentiaires. Ce mercredi, les surveillants de la prison de Roanne, dans la Loire, ont réalisé une importante fouille dans dix cellules du centre de détention. D’après Le Progrès, dix téléphones portables, six chargeurs, six cartes SIM, des cartes micro SD, un pistolet à colle et une montre connectée ont été retrouvés.

Mais ce n’est pas tout, puisque de la drogue était aussi présente en quantité dans les cellules : 234 g de résine de cannabis, de l’herbe, 56 g de cocaïne, 33 g d’héroïne et 160 cachets d’héroïne.

Un ciblage selon le profil des détenus

Les cellules concernées par la fouille ont été ciblées en fonction des profils des détenus, qui sont soupçonnés de trafic de drogue. « C’est une grosse prise, nous sommes très contents, mais c’est également très inquiétant. Après, derrière la drogue, se cachent le racket, les dettes, la violence, la peur… Le seul point positif est qu’aucune arme n’a été saisie. Par contre, dans toutes les cellules, il y avait au moins un téléphone portable » explique Jean-Louis Picornell, délégué du syndicat, au Progrès.

Pour les gardiens, cette grosse saisie n’est pas une surprise, puisqu’ils sont conscients de la réalité de la vie en prison, qui est celle des trafics intérieurs. Fouilles des détenus plus régulières, saisies dans les cellules plus fréquentes… Les agents pénitentiaires réclament davantage de moyens afin de lutter contre ces trafics qui sont le quotidien de la prison de Roanne.