G7 à Biarritz : « Air Force One » devrait se poser à Bordeaux, des perturbations aériennes à prévoir

TRANSPORT L’avion du président américain Donald Trump devrait bien atterrir sur le tarmac de Bordeaux-Mérignac samedi, ce qui pourrait entraîner des perturbations sur les vols réguliers

Mickaël Bosredon

— 

L'hélicoptère Marine One est arrivé mardi à l'aéroport de Fontarrabie.
L'hélicoptère Marine One est arrivé mardi à l'aéroport de Fontarrabie. — Javier Etxezarreta/EFE/SIPA
  • Air Force One pourrait se poser à Bordeaux samedi, et Donald Trump relierait Biarritz à bord de l’hélicoptère Marine One.
  • D’autres délégations participant au G7 à Biarritz pourraient aussi atterrir à Mérignac.
  • L’aéroport s’attend du coup à des perturbations sur les vols réguliers jusqu’à lundi.

Viendra, viendra pas ? Annoncé dans un premier temps à Mérignac, ensuite à l’aéroport de Vitoria-Gasteiz en Espagne, Air Force One, l’avion du président américain Donald Trump, devrait finalement bel et bien atterrir sur le tarmac bordelais, en vue du sommet du G7 qui se tient à Biarritz à partir de samedi.

Contactées par 20 Minutes, ni la préfecture, ni la DGAC (Direction générale de l'aviation civile) ne confirment l’information. Du côté de l’aéroport de Mérignac, on indique en revanche qu’effectivement « Air Force One est pressenti pour atterrir à Bordeaux samedi. » Le président américain relierait ensuite Biarritz par hélicoptère, à bord de Marine One, qui a été débarqué sur le tarmac de Fontarrabie en Espagne, en début de semaine. Une espèce de bulle de sécurité interdisant tout trafic aérien pendant ce transfert serait alors imposée dans les airs.

« Cela change d’une heure à l’autre, et ce sera comme cela jusqu’au dernier moment »

Quant à l’horaire d’arrivée d’Air Force One… « C’est le brouillage des pistes le plus complet, nous glisse-t-on à l’aéroport. Un coup on nous dit que ce sera samedi après-midi, puis le matin, puis le midi… Cela change d’une heure à l’autre, et on pense que ce sera comme cela jusqu’au dernier moment. Ce qui a des conséquences sur notre organisation, évidemment. »

D’autant que Mérignac ne devrait pas accueillir qu’Air Force One. « D’autres délégations participant au G7 devraient se poser chez nous, dès vendredi soir. » L’aéroport a ainsi diffusé un communiqué annonçant que « des perturbations sont à prévoir du vendredi 23 au lundi 26 août. »

« Il y aura peut-être des retards sur certains vols réguliers, confirme la direction de l’aéroport. Nous invitons les passagers à se rapprocher de leurs compagnies aériennes, qui seront tôt ou tard mises dans la boucle, et sauront à un moment donné si le programme des vols entraînera des retards ou pas. De notre côté, nous nous attendons à des perturbations peut-être dès vendredi soir et samedi, mais certainement pas dimanche, où aucune arrivée de délégation n’est attendue. Et attention à lundi également, avec la fin du G7. »