Rentrée scolaire : Quelles vont être les fournitures stars dans les cartables ?

CONSOMMATION « 20 Minutes » fait l’inventaire des modèles de cahiers, stylos ou agendas qui s’arrachent dans les rayons cette rentrée

Delphine Bancaud

— 

Des fournitures scolaires vendus dans les rayons cette année.
Des fournitures scolaires vendus dans les rayons cette année. — D.Bancaud/20minutes
  • Alors que l’allocation de rentrée scolaire vient d’être versée mardi aux familles qui en bénéficient, les courses de rentrée vont s’accélérer cette semaine.
  • Les rollers effaçables, sacs à dos Eastpack, cahiers avec une couverture en polypropylène vont cartonner.
  • Certaines fournitures écolos commencent à émerger, comme les cahiers réutilisables ou les colles sans solvant.

Embouteillages attendus dans les rayons fournitures scolaires ce week-end. Carl’allocation de rentrée scolaire (ARS), qui aide les parents aux revenus modestes à payer les fournitures scolaires de leurs enfants, a été versée mardi. L’occasion pour 20 Minutes de faire le point sur les produits qui vont s’arracher à cette rentrée.

Les cartables et sacs à dos qu’on verra dans toutes les cours de récré

« Le plus souvent, les parents laissent aux enfants le choix de leur cartable et de leur trousse. Cette année, pour les élèves du primaire, les cartables Kaporal, Chipie ou à l’effigie d’un club de foot ou d’un joueur fonctionnent très bien », constate Jérémie Paepegaey, directeur marketing chez Top Office. « Les modèles de cartables avec des imprimés fleuris ou avec des licornes sont aussi très tendance », observe Isabelle Cussac, experte en marketing de l’enfant à l’institut Générations & Co. « En fin de primaire, les sacs à dos reprenant l’univers des jeux vidéo Fornite et Minecraft sont aussi très appréciés par les garçons », complète Caroline Barlet, chef de groupe écolier, papeterie, bureau chez Auchan Retail France. Et pour les inconditionnels des cartables Tann’s, cette année, la mode est aux modèles bicolores ou imprimés. En maternelle, les sacs à goûter se vendent de mieux en mieux : « Ceux qui reprennent les personnages du dessin animé Pyjamasques remportent un franc succès », indique Caroline Barlet.

Au collège et au lycée, c’est toujours l’indétrônable sac à dos Eastpak qui fait sa loi. Et malgré les nouveaux imprimés fantaisistes qui sortent chaque année, ce sont les modèles basiques qui cartonnent : « Les adolescents vont garder leur sac plusieurs années, donc ils préfèrent privilégier les modèles unis, noir, bleu ou gris, dont ils ne lasseront pas au fil des ans », souligne Jérémie Paepegaey. « Mais certains élèves le personnalisent en dessinant des motifs dessus ou en cousant des écussons. Histoire que leur sac à dos reflète l’image sociale qu’ils souhaitent véhiculer », complète Isabelle Cussac. Certaines lycéennes s’affranchissent tout de même du Eastpak pour miser sur des sacs besaces plus féminins : « Les modèles avec des paillettes, des sequins, des strass fonctionnent bien », souligne Caroline Barlet.

Les stylos que les enfants vont le plus se piquer entre eux

« Les rollers effaçables continuent leur ascension. Leurs ventes ont progressé de 11 % en juillet dernier par rapport à juillet 2018, selon une étude de GFK. Les élèves apprécient le confort d’écriture qu’ils procurent et le fait de pouvoir rendre des copies plus propres », analyse Stéphanie Verrier, présidente de l’Association des industriels de la papeterie et du bureau. « Le nouveau FriXion Fineliner, avec sa pointe fine qui permet d’écrire mais aussi de dessiner, se vend d’ailleurs bien », ajoute Isabelle Cussac. Au rayon des stylos-billes, ce sont toujours les Bics Cristal qui dominent le marché, « notamment parce qu’ils figurent sur une liste de fournitures scolaires sur deux », relève Jérémie Paepegaey. « Et ils sont désormais dans des couleurs plus funs, comme le rose et le turquoise, par exemple », ajoute Isabelle Cussac.

L’indétrônable 4 couleurs a lui aussi révisé son look : « il est proposé avec le motif jungle, panthère, léopard ou avec des messages, ce qui lui permet de conquérir encore plus largement », souligne Caroline Barlet. A noter aussi une nouveauté qui devrait cartonner : le surligneur flo pep’s roller de Maped qui ne sèche pas, même sans capuchon, et qui fait des traits réguliers.

Les cahiers et agendas qui vont se vendre comme des petits pains

Finis les cahiers cornés dans les sacs à dos. « Les cahiers avec une couverture en polypropylène (plastifiée) s’imposent de plus en plus dans les rayons. Et les fabricants comme Oxford et Clairefontaine ont innové en ajoutant des pochettes en plastique qui permettent de ranger des documents, ce qui est hyperpratique pour les élèves », constate Stéphanie Verrier. Une innovation attire aussi l’attention : « Le cahier réutilisable qui se nettoie à l’eau, le Rocket book. Il coûte assez cher (une quarantaine d’euros), mais répond bien aux préoccupations écologiques de nombreux consommateurs », souligne Jérémie Paepegaey.

Coté agenda, « les motifs papiers peint, animaux, végétaux, décors tropicaux tiennent une bonne place dans les rayons », note Isabelle Mazarguil. « Idem pour ceux qui portent les couleurs d’un club de foot », poursuit Jérémie Paepegaey. « Les agendas à personnaliser avec des stickers fonctionnent aussi très bien », complète Caroline Barlet. « Tout comme les modèles de Quo Vadis avec des phrases humoristiques en couverture », complète Stéphanie Verrier. De quoi satisfaire tous les goûts.

Les gommes, taille-crayons, colles et matériel de géométrie qui vont être sur toutes les tables

Cassés, perdus, volés… Les gommes, taille-crayons, règles ne font pas toujours long feu. « Du coup, les parents ont tendance à les acheter par lots à la rentrée et misent aussi sur les kits de géométrie incassables », remarque Caroline Barlet. Dans la même logique, « les compas qui permettent d’utiliser un crayon noir au lieu de mines sont appréciés par les parents pour leur aspect plus pratique et plus économique », constate Isabelle Cussac. Idem, le nouveau compas kid’z 360°, qui permet de tracer un cercle en un seul mouvement est promis à un bel avenir. Les gommes protégées dans un étui plastique plaisent beaucoup, car elles restent propres plus longtemps. Les taille-crayons fantaisie en tête d’animaux, comme le Croc-croc de Maped à tête de lapin ou de grenouille, continuent à faire des émules. Tendances aussi, les bâtons de colle sans solvant et dont le tube est fabriqué avec du plastique recyclé. Comme la colle BIC ECOlutions ou Tesa. De quoi satisfaire les parents aux velléités écolos. Enfin, les surligneurs pastel séduisent les familles. D’autant que chez Stabilo, on a soigné leur nom : « touche de turquoise », « menthe à l’eau », « soupçon de rose » ou « brume de lilas ».