C’est l’heure du BIM: Perquisitions dans l’affaire Epstein, krach boursier en Argentine et massifs des Bouches-du-Rhône interdits

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu'il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d'information matinal (BIM)...

XM

— 

Le groupe Hot Mess manifestant contre Jeffrey Epstein devant le cour fédéral de New York le 8 juillet 2019.
Le groupe Hot Mess manifestant contre Jeffrey Epstein devant le cour fédéral de New York le 8 juillet 2019. — AFP

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap' pour vous aider à y voir plus clair.

Jeffrey Epstein se serait pendu, son île visée par un raid du FBI

On en sait un peu plus sur les circonstances autour de la mort de Jeffrey Epstein. Inculpé de multiples agressions sexuelles sur mineures, le financier américain qui s’est suicidé samedi s’est pendu avec le drap de sa cellule, selon le New York Post. D’après le Times, l’homme d’affaires, qui avait probablement déjà tenté de se suicider fin juillet, a été laissé sans surveillance pendant plusieurs heures et l’un des deux gardiens censés le surveiller était un remplaçant.

Un homme regardant la chute du Peso à Buenos Aires, le 12 août 2019.
Un homme regardant la chute du Peso à Buenos Aires, le 12 août 2019. - Natacha Pisarenko/AP/SIPA

Lundi noir en Argentine après le revers électoral de Macri, la Bourse s’effondre de 38 %

Trou d’air en Argentine. Le peso et la Bourse ont plongé lundi en Argentine, au lendemain du revers du président libéral sortant Mauricio Macri aux élections primaires considérées comme une répétition générale de la présidentielle d’octobre, où il briguera un nouveau mandat à la tête d’un pays englué dans la récession. La monnaie locale s’échangeait lundi à la clôture du marché à 57,30 pesos pour un dollar contre 46,55 pesos vendredi soir, se dépréciant de 18,76 %. Et la Bourse de la troisième économie d’Amérique latine s’effondrait de près de 38 % à la fermeture, après avoir dégringolé de plus de 10 % à l’ouverture.

La calanque de Sormiou à Marseille
La calanque de Sormiou à Marseille - P.MAGNIEN / 20 MINUTES

Bouches du Rhône: Tous les massifs interdits d'accès ce mardi en raison du risque d'incendie

Une mesure de prévention. En raison du fort risque d’incendie dans les Bouches-du-Rhône, tous les massifs sont interdits d’accès, ce mardi, a annoncé la préfecture. La cause ? Le retour du mistral qui favorise les départs de feu. Celui-ci devrait faire son grand retour, ce mardi, avec des rafales pouvant atteindre les 70 km/heure dans les secteurs de l’Etang de Berre et Salon. Les températures, très élevées depuis plusieurs jours, devraient rester les mêmes. Conséquence, les 24 massifs des Bouches-du-Rhône sont interdits au public. Dans le détail, le parc national des Calanques sera fermé toute la journée.