Manche: Trois enfants meurent dans le chavirage d’un bateau à moteur

ACCIDENT Les enfants, âgés de 7, 9 et 13 ans, sont décédés lors d’un chavirage au large d’Agon-Coutainville

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration de sauveteurs en mer de la SNSM surveillant la baignade. Ici sur la plage de Saint-Malo, en juillet 2016.
Illustration de sauveteurs en mer de la SNSM surveillant la baignade. Ici sur la plage de Saint-Malo, en juillet 2016. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Une embarcation a chaviré au large d’Agon-Coutainville ( Manche) lundi après-midi et, parmi les six occupants, trois enfants de 7, 9 et 13 ans sont décédés, a-t-on appris lundi auprès des sapeurs-pompiers.

Les trois enfants étaient en arrêt cardiaque lorsqu’ils ont été pris en charge par les secours et n’ont pu être réanimés tandis que les trois adultes qui les accompagnaient sont indemnes ou légèrement blessés, selon cette même source.

Examen médical prévu mardi

Une enquête a été ouverte par le parquet de Coutances pour « déterminer les circonstances précises de ce naufrage et connaître les causes du décès des trois enfants », a indiqué dans un communiqué le procureur de la République. « Un examen du corps des trois enfants sera pratiqué demain », mardi, a précisé le parquet, selon lequel les trois adultes sont dans « un état d’urgence relative ».

Les trois enfants décédés sont deux fillettes de 9 et 13 ans et un garçon de 7 ans, selon les secours. Le couple propriétaire du bateau sont les parents des deux enfants « âgés de 7 et 11 ans », selon le parquet. Le troisième enfant, « âgé de 7 ans », selon le parquet, se trouvait à bord en compagnie de sa mère.

La vedette de type pêche-promenade, à bord de laquelle se trouvaient les six passagers, « s’est retournée à environ 800 mètres de la plage de Passous à Agon-Coutainville », a précisé la préfecture maritime.

Vive émotion

C’est un appel à témoin qui a déclenché l’alerte à 15h33. Une embarcation de l’école de voile voisine s’est immédiatement dirigée vers le lieu du chavirage, à la suite d’une alerte du CROSS (Centre régional opérationnel de secours et de sauvetage en mer) de Jobourg. Ce dernier a engagé immédiatement « l’hélicoptère Dragon de la Sécurité civile stationné à Granville (50), deux unités de la société nationale des sauveteurs en mer (SNSM) d’Agon-Coutainville et de Blainville, le poste de secours de Passous, les pompiers du SDIS 50 et le SAMU 50 », indique le communiqué de la préfecture maritime.

« La vedette ainsi que tous les passagers ont été ramenés sur la plage de Passous où ils ont été pris en charge, en état d’urgence, par les équipes médicales et les pompiers », conclut le communiqué de la préfecture maritime.

La ministre de la Transition écologique et solidaire, Elisabeth Borne, a exprimé dans un tweet sa « très vive émotion suite au bilan dramatique du chavirage survenu dans la #Manche. Toutes nos pensées et notre solidarité avec les familles et proches des victimes ». La ministre a ajouté : « Infinie reconnaissance envers les@SauveteursenMer et les services de l’Etat qui sont mobilisés sur place ».

Les conditions météorologiques semblaient bonnes, lundi après-midi, et aucune mise en garde particulière n’avait été émise pour la navigation.

Vendée : Un mois après le naufrage de la SNSM, l’épave du chalutier renflouée