G7 à Biarritz: «Air Force One» atterrira-t-il à Mérignac?

SECURITE A moins de deux semaines du sommet international qui se tiendra à Biarritz, la question de la gestion de l'avion présidentiel américain est un véritable casse-tête

M.B.

— 

Le président Donald Trump embarque sur Air Force One le 14 août 2017.
Le président Donald Trump embarque sur Air Force One le 14 août 2017. — AFP

L’organisation du sommet du G7 à Biarritz, du 24 au 26 août, est un véritable casse-tête organisationnel. Et la gestion d’Air Force One, le Boeing 747 du président américain Donald Trump, n’est pas la plus facile à régler.

A un peu plus de deux semaines de l’événement, on ne sait toujours pas où l’avion présidentiel pourra atterrir. Entre les questions techniques – les aéroports du Sud-Ouest n’étant fréquentés que par des moyen-courriers – et sécuritaires, les contraintes sont nombreuses.

« Tout peut changer jusqu’au dernier moment »

Selon Sud Ouest, l’aéroport de Biarritz, qui sera totalement fermé aux vols commerciaux durant le sommet, n’est pas exclu, mais sa piste de 2.250 mètres pose tout de même de sérieuses interrogations quand au décollage de l’appareil.

L’aéroport de Bordeaux-Mérignac serait du coup l’un des seuls à cocher toutes les cases, notamment parce qu’il est doté d’une piste de 3.100 mètres capable d’accueillir un long-courrier. Et qu’il a les infrastructures pour assurer la maintenance de l’appareil au sol. Donald Trump rejoindrait alors Biarritz par hélicoptère.

Il reste également la piste d’une arrivée sur un aéroport militaire, Cazaux en Gironde, ou Mont-de-Marsan dans les Landes. Dans tous les cas, « plusieurs scénarios sont à l’étude et tout peut changer jusqu’au dernier moment » assure une source proche du dossier au quotidien régional.