Affaire Steve Maia Caniço:  «La responsabilité politique de Castaner est engagée», estime Edwy Plenel

VIOLENCES Interrogé par BFMTV/RMC, le cofondateur de « Mediapart » a donné son avis politique sur l’affaire Steve Maia Caniço

J.-L. D.

— 

Edwy Plenel
Edwy Plenel — Christophe Ena/AP/SIPA

Invité ce mardi à l’antenne de BFMTV/RMC, le co-fondateur de Mediapart, Edwy Plenel, a de nouveau réagi à l' affaire Steve Maia Caniço en déclarant à propos de Christophe Castaner que « sa responsabilité politique est engagée. On sent qu’il y a le feu vert d’un pouvoir qui dit "allez-y", avec cette médaille qui récompense tous les policiers mis en cause dans des charges excessives. Ce ministre qui va en boîte de nuit le samedi soir de " gilets jaunes". »

Visiblement remonté, il a également déclaré : « Comment un jeune qui vient faire la fête meurt à cause de ce type de maintien de l’ordre ? La justice indépendante doit se réveiller face à une justice non indépendante. »

Les policiers ont « lâché les freins »

Le cofondateur de Mediapart a ensuite défendu le bilan de son média, vivement critiqué après l’affaire De Rugy : « Nous avons révélé deux éléments qui auraient dû se retrouver dans cette enquête de l’IGPN. D’abord le rapport du commandant de la compagnie républicaine de sécurité qui s’est refusé à toute utilisation de moyens lacrymogènes pour éviter les mouvements de panique. Lui savait que les mouvements de panique pouvaient être à l’origine de mouvements de foule. En 2017, voyant le danger, ils décident de ne pas intervenir. Ce rapport n’est ni fait ni à faire. »

Quant aux policiers, Edwy Plenel considère qu’ils ont « lâché les freins. Ils n’ont eu aucun message de retenue, de précaution, de sensibilité. »