Landes : «C’est la feria, c’est pas Tinder!», une association prévient les «relous»

SEXISME Elle lance une campagne de sensibilisation pour lutter contre les comportements sexistes

C.C.

— 

Fêtes du sud ouest (illustration).
Fêtes du sud ouest (illustration). — IROZ GAIZKA / AFP

Les « relous » ne sont pas les bienvenus à Parentis-en-Born dans les Landes. Et encore moins du 9 au 13 août à l’occasion des ferias. C’est ce que souhaite leur rappeler l’association « Bas les pattes » qui lutte depuis plusieurs années contre les comportements sexistes.

Cette année pour marquer les esprits, elle lance une campagne de sensibilisation. Pendant les fêtes, elle va distribuer près de 10.000 stickers, badges et goodies avec des petits messages humoristiques. Par exemple : « C’est la feria, c’est pas Tinder ! » ou « elle s’habille comme elle veut, et tu touches avec les yeux. »

Des fêtes souvent propice aux insultes et agressions

« On a pris volontairement un angle humoristique. On a des punchlines, des phrases chocs, un peu provocatrices, pour mettre le potentiel agresseur en position de faiblesse, pour renverser l’ordre des choses », explique en effet Patrice Barragué, l’un des fondateurs de l’association, au micro de France Bleu Gascogne.

L’association veut faire la guerre aux insultes et comportements sexistes souvent très présents dans les ferias du sud ouest avec des personnes souvent alcoolisées. « Nous ? On a envie que les filles s’habillent comme elles veulent… de préférence en blanc et avec le foulard rouge évidemment, mais bien faire comprendre qu’une jupe ou un débardeur, ce n’est pas une invitation », ajoute-t-il. De nombreux partenaires ont déjà annoncé se joindre à l’opération.