C'est l'heure du BIM: Fusillades aux Etats-Unis, chaos à Hong Kong et l'Ocean Viking vers la Libye

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu'il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d'information matinal (BIM)

C.C. et L.Gam.

— 

El Paso, au lendemain de la fusillade qui a fait 20 victimes.
El Paso, au lendemain de la fusillade qui a fait 20 victimes. — Mark RALSTON / AFP

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap' pour vous aider à y voir plus clair.

Etats-Unis: Ce que l'on sait des deux fusillades au Texas et dans l'Ohio

Une première tuerie a eu lieu samedi en fin de matinée au Texas dans une zone commerciale de la ville d’El Paso. Moins de 13 heures plus tard, un autre tireur était « neutralisé » dans un quartier animé de Dayton, dans l’Ohio. En tout, 29 personnes ont trouvé la mort et des dizaines d’autres ont été blessées. Si les motivations du premier tireur, la lutte contre « l’invasion hispanique du Texas », ont été établies, celles du second restent à déterminer. Donald Trump a réagi dimanche en déclarant qu’il n’y avait « pas de place pour la haine dans notre pays » et que ce type d’acte devait cesser, admettant « qu’on peut faire davantage » en ce sens. Non sans provoquer les critiques du camp démocrate. 20 Minutes récapitule les faits connus à ce jour.

Hong Kong: Les manifestants pro-démocratie provoquent le chaos dans les transports de la ville

Le chaos s’est abattu ce lundi matin sur le métro hongkongais, pourtant connu pour son efficacité, et sur les vols internationaux, en raison de nouveaux blocages de rames et d’une grève générale lancée par les manifestants pro-démocratie pour accroître la pression sur les autorités pro-Pékin. Des militants sont descendus dans des stations de métro à l’heure de pointe et ont maintenu délibérément les portes de wagons ouvertes pour empêcher les rames de partir, provoquant de longues files d’attente et causant parfois des accrochages entre des usagers en colère et des manifestants.

Marseille: L'Ocean Viking a largué les amarres, en route pour la Libye

Le bateau affrété par SOS Méditerranée et Médecins sans Frontières, l’Ocean Viking, a quitté dimanche soir le port de Marseille pour sa première mission de sauvetage de migrants au large de la Libye. A 22 heures, l’Ocean Viking, précédemment baptisé Aquarius, a appareillé du port de Marseille, salué sur le quai par le personnel de SOS Méditerranée qui reste sur place. Ces derniers, émus, ont applaudi le départ de leurs collègues à bord du navire qui a pris le large en donnant un coup de trompe.