Indre-et-Loire: Il appelle la gendarmerie croyant entendre quelqu’un crier au secours… c’était le coq

COCORICO Il était 6h00 du matin, il n’était peut-être pas bien réveillé

R.G.-V.

— 

Un coq au milieu des poules. (illustration)
Un coq au milieu des poules. (illustration) — GILE MICHEL/SIPA

Parfois, il faut juste aller se recoucher. Ouest-France rapporte que jeudi, vers 6h00, un habitant de Saint-Branchs, en Indre-et-Loire​, a appelé la gendarmerie pour signaler une personne en danger. Le « lanceur d’alerte » entendait ses cris à l’extérieur depuis sa chambre.

Seulement, après que la gendarme au bout du fil lui a demandé de se rapprocher de la fenêtre et de se taire, elle s’est aperçue qu’il s’agissait simplement du chant du coq du village.

Même si les gendarmes en sont quittes pour une bonne tranche de rigolade pour sans doute quelques années, ceux-là signalent tout de même que la personne a bien fait d’appeler les gendarmes. Quand bien même la personne s’est-elle trompée, elle était de bonne foi.