Affaire Steve Maia Caniço: Un gendarme convoqué après la découverte de moqueries sur Facebook

ENQUETE Un gendarme a été sommé de s'expliquer et d'autres enquêtes sont en cours

L.Br. et T.C.

— 

Des bougies en hommage à Steve, disparu le soir de la Fête de la musique à Nantes.
Des bougies en hommage à Steve, disparu le soir de la Fête de la musique à Nantes. — AFP

Un gendarme a été convoqué pour s’expliquer après la publication sur les réseaux sociaux de propos moqueurs sur la mort de Steve Maia Caniço, a confirmé la Direction nationale de la gendarmerie nationale (DGGN) à 20 Minutes, confirmant une information de LCI. Des captures d’écran de ces messages ont été publiées sur les réseaux sociaux, alors que le corps du jeune homme de 24 ans vient d’être retrouvé dans la Loire.

« Eh bah voilà, terminé de nous faire chier avec "Où est Steve ?" », « Il va bien ? Je déconne »…. Ces messages, publiés par le compte Twitter Nantes révoltée, ont été publiés par des personnes sous pseudo mais portant distinctement sur leur photo de profil une tenue de gendarme. C’est pour cela que les posts ont été signalés à la gendarmerie. « Après vérification, un gendarme a été identifié », confirme la DGGN.

D’autres enquêtes en cours

« Une enquête administrative a été ouverte et confiée à l’Inspection générale de la gendarmerie nationale (IGGN) », a appris 20 Minutes. Ce gendarme a été convoqué pour s’expliquer et d’autres enquêtes sont en cours concernant d’autres posts. C’est « la DGGN qui prendra des mesures » à l’issue de l’enquête.

Steve Maia Caniço a disparu dans la nuit du 21 au 22 juin, alors qu’il assistait à un concert en bord de Loire à Nantes. Après sa disparition, les murs de Nantes ont été recouverts d’affiches demandant "Où est Steve ?". Son corps n’a été retrouvé dans le fleuve que cinq semaines plus tard, et formellement identifié mardi. Depuis, les hommages et les appels à se rassembler se multiplient en France.