Paris: Un dispositif anti-SDF retiré d'une banque après un tollé sur les réseaux sociaux

SANS ABRI Le directeur des affaires institutionnelles de la Caisse d'Epargne avait d’abord justifié le dispositif avant de faire machine arrière

J.-L. D.

— 

Une Caisse d'Epargne, illustration
Une Caisse d'Epargne, illustration — GILE Michel/SIPA

Rattrapé par la patrouille. Une enseigne de la Caisse d'Epargne du XIVe arrondissement de Paris avait installé plusieurs poteaux en inox devant la vitrine. Un choix pas vraiment motivé par l’esthétisme, puisque les poteaux étaient placés à l’endroit où se logeait un sans-abri depuis quelque temps. Vendredi, en guise de protestation, il avait jeté son matelas sur les poteaux, selon plusieurs témoignages.

Interrogé par nos collègues de CNews, Thomas Levet, directeur des affaires institutionnelles de la Caisse d'Epargne, avait d’abord justifié une telle action : « L’endroit n’est absolument pas adapté pour une personne sans-abri. Ce n’est pas un domaine public. Nous sommes intervenus auprès de la préfecture, des associations et des pouvoirs publics afin qu’il soit accompagné et pris en charge. »

Rétropédalage

Mais samedi, devant le tollé provoqué, il a indiqué que le dispositif allait être retiré « dès que possible. On comprend que cela puisse heurter, la forme n’était pas habile ». Ces dispositifs anti-SDF sont notamment recensés sur le site de la Fondation Abbé Pierre via sa plateforme Soyonshumains.fr. 500 SDF meurent dans les rues chaque année.