Pourquoi une barrière de ce passage à niveau était brièvement ouverte

FAKE OFF Une photo où l’on voit une demi-barrière d’un passage à niveau levée alerte sur les réseaux sociaux. Le cliché a été pris en décembre 2017. L’incident avait tout de suite été pris en charge par la SNCF

Mathilde Cousin

— 

Cette photo a été prise en décembre 2017 à Mazingarbe, dans le Pas-de-Calais. Le passage à niveau est composé de quatre semi-barrières et de signaux lumineux.
Cette photo a été prise en décembre 2017 à Mazingarbe, dans le Pas-de-Calais. Le passage à niveau est composé de quatre semi-barrières et de signaux lumineux. — Capture d'écran Facebook
  • Une situation dangereuse ? C’est ce que laisse entendre un internaute, qui a publié cette semaine une photo d’un passage à niveau, où une barrière est levée sur un côté, alors qu’un train passe.
  • La photo a été prise en décembre 2017. Un incident avait alors perturbé le fonctionnement de ce passage à niveau, situé dans le Pas-de-Calais.
  • La SNCF avait pris des mesures pour sécuriser cet endroit. L’incident avait duré deux heures.

Il y a dix jours, un accident au niveau d’un passage à niveau dans la Marne  coûtait la vie à quatre personnes. Est-ce pour cette raison qu’une photo d’un passage à niveau est de nouveau partagée sur Facebook ? Le 24 juillet, un internaute publie une photo prise de nuit par le conducteur d’une voiture. Devant lui, deux véhicules sont visibles. Leurs occupants patientent devant un passage à niveau, qui est traversé par un train. Sur la voie de gauche, la barrière est levée.

« Tiens… ? Un train qui passe, mais… mais… il n’y aurait pas un problème avec la barrière ? », s’interroge l’internaute qui a posté l’image. Celui-ci ne précise ni où ni quand la photo a été postée, ni s’il en est l’auteur. Son post rencontre un succès important : il a été partagé 17.000 fois en moins de 48 heures.

Cet internaute s'interroge la position de la barrière de gauche, qui est levée.
Cet internaute s'interroge la position de la barrière de gauche, qui est levée. - Capture d'écran Facebook

FAKE OFF

Une recherche inversée d’images permet de retrouver la source de cette photo : elle a été prise le 20 décembre 2017 à Mazingarbe, une commune du Pas-de-Calais, comme l’expliquaient à l’époque La Voix du Nord et France 3 (Contactée, SNCF Réseau n’était pas en mesure de répondre à nos sollicitations ce vendredi). La photo était déjà devenue virale sur Facebook à cette époque.

En regardant attentivement la photo, on s’aperçoit que la barrière est bien fermée à droite, du côté du conducteur qui prend la photo.

La barrière, ici entourée en rouge, était bien baissée à droite, devant les voitures.
La barrière, ici entourée en rouge, était bien baissée à droite, devant les voitures. - Capture d'écran Facebook

Comment peut-elle être ouverte à gauche ? Le passage à niveau est composé de quatre demi-barrières, deux à droite et deux à gauche. La demi-barrière située à gauche de l’autre côté de la route n’est pas visible sur l’image, car dissimulée par le train. Elle venait d’être endommagée par un automobiliste, précisent nos confrères. Elle ne pouvait plus se baisser. Dans une telle configuration, l’autre demi-barrière située à gauche, et elle visible sur la photo, reste également levée. Les feux de signalisation, eux, continuent de fonctionner.

Alertés, des agents SNCF ont, dans un premier temps, arrêté la circulation des trains sur la ligne. Quand ils sont arrivés sur place pour effectuer les réparations, ils ont étendu une banderole pour réguler le trafic automobile. Deux heures plus tard, une fois les réparations effectuées, trains et voitures ont pu de nouveau circuler sans encombre.

Vous souhaitez que l’équipe de la rubrique Fake off vérifie une info, une photo ou une vidéo ? Remplissez le formulaire ci-dessous ou écrivez-nous sur Twitter :  https://twitter.com/20minFakeOff

 

20 Minutes est partenaire de Facebook pour lutter contre les  fausses nouvelles. Grâce à ce dispositif, les utilisateurs du réseau social peuvent signaler une information qui leur paraît fausse.