Si on vous harcèle au téléphone pour des travaux d'isolation à 1 euro, méfiez-vous

DEMARCHAGE La préfecture du Tarn-et-Garonne vient d’émettre un appel à vigilance après une recrudescence des démarchages téléphoniques abusifs pour des travaux d’isolation à 1 euro

B.C.

— 

Un téléphone portable. Illustration.
Un téléphone portable. Illustration. — Marius Berthelsen

Deux à trois fois par jour, Gilles, un Toulousain, reçoit le même genre de coup de fil. « Connaissez-vous le dispositif de travaux pour seulement 1 euro », interroge à chaque fois son interlocuteur.

« Je leur explique alors qu’il s’agit d’un démarchage abusif​, ils me répondent que je n’ai rien à payer et se présentent comme un cabinet de conseil. Mais c’est une démarche commerciale », déplore le jeune homme qui perd patience.

Et il n’est pas le seul. Ces dernières semaines, alors que la canicule sévit, ils sont nombreux à avoir reçu ce genre d’appel pour être mieux isolé pour pas cher. Au point que les services de l’Etat dans le Tarn-et-Garonne et du Lot ont lancé un appel à la vigilance face à la recrudescence de ce démarchage abusif et de « harcèlement téléphonique ».

Le préfet du Tarn-et-Garonne « appelle les consommateurs à la plus grande vigilance quant à ce type de démarchage, en particulier quand les sociétés se réclament d’organismes publics, il est fortement conseillé de ne pas donner suite à ces demandes ». Et de précise que l’isolation des combles à 1 euro existe bien, mais qu’il s’agit « d’une offre commerciale, proposée par des entreprises signataires d’une charte avec le ministère de la Transition écologique, dans le cadre du dispositif " coup de pouce économies d'énergie" ».

Avant de donner suite, le représentant de l’Etat préconise de se mettre en contact avec l’Agence départementale d’information sur le logement ou le réseau Faire.

Abus sur l’éco-chèque de la région

Ce jeudi, la région Occitanie a aussi émis une alerte sur des démarchages téléphoniques abusifs de la part de sociétés privées, déclarant agir au nom de la Région dans le cadre de son dispositif d’aide à la rénovation énergétique, l’éco-chèque logement. Or la collectivité précise qu’elle ne mène « aucune démarche individuelle auprès des usagers pour développer le recours à l’éco-chèque », tout se passe via son site Internet.

Et pour ceux qui voudraient stopper les appels incessants, il existe une liste d’opposition officielle au démarchage abusif baptisée Bloctel.