Rentrée des classes: L'allocation de rentrée scolaire sera versée le 20 août

ECOLE L’enveloppe consacrée à l’ARS a atteint 2.031 milliards d’euros en 2018

20 Minutes avec AFP

— 

Rentrée des classes à Toulouse en 2018 (image d'illustration).
Rentrée des classes à Toulouse en 2018 (image d'illustration). — PASCAL PAVANI / AFP

Ce n’est que le début des vacances, mais il faut déjà penser à la rentrée. Le ministère des Solidarités a indiqué que l’allocation de rentrée scolaire (ARS) allait être versée à partir du 20 août en métropole, et du 1er août dans certaines régions d’outre-mer. Chaque année, elle aide environ trois millions de familles à payer cartables et autres fournitures.

Le montant de cette allocation, soumise à condition de ressources, a été revalorisé d’environ 0,3 % par rapport à l’an dernier. Il est désormais de 368,84 euros pour les élèves de 6 à 10 ans, 389,19 euros pour les 11-14 ans, et 402,67 euros pour les 15-18 ans, a précisé le ministère dans un communiqué.

Ces montants sont majorés d’environ deux euros à Mayotte où l’ARS sera versée plus tôt (le 1er août), la rentrée scolaire ayant lieu le 21 août. Idem à La Réunion, où la rentrée a lieu le 16 août.

Une aide automatique, avec quelques cas particuliers

Les parents aux revenus modestes (inférieurs annuellement à 24.697 euros pour un enfant à charge, 30.396 euros pour deux enfants à charge, 36.095 euros pour trois enfants à charge), et dont les enfants de 6 à 18 ans sont scolarisés ou en apprentissage, peuvent prétendre à l’ARS pour faire face au coût de la rentrée scolaire. A Mayotte, d’autres plafonds de ressources s’appliquent.

Pour les élèves de moins de 16 ans, les parents n’ont aucune démarche à accomplir, les caisses d’allocations familiales (CAF) versant automatiquement l’ARS aux familles déjà allocataires qui remplissent les conditions. Pour les enfants entrant en CP cette année mais qui n’auront 6 ans qu’en 2020, la famille doit récupérer un certificat de scolarité auprès de l’école et l’envoyer à la CAF, a ajouté le ministère. Quant aux parents d’adolescents de 16 à 18 ans, ils n’ont pas l’obligation de fournir un justificatif de scolarité : « Une simple déclaration sur l’honneur » suffit, selon la même source. Au niveau national, l’enveloppe globale consacrée à l’ARS a atteint 2,031 milliards d’euros en 2018, soit 0,9 % de plus qu’en 2017.