Canicule: Un nouvel épisode de fortes chaleurs attendu sur la France jusqu'à jeudi

CHAUD Pour l’instant, seul le sud du pays est concerné mais l’alerte météo devrait rapidement s’étendre aux régions de la moitié nord de la France

20 Minutes avec AFP

— 

Un homme dans la fontaine du Trocadéro à Paris lors d'un épisode de canicule (image d'illustration).
Un homme dans la fontaine du Trocadéro à Paris lors d'un épisode de canicule (image d'illustration). — GERARD JULIEN / AFP

La saison 2 de la canicule commence dès ce lundi en France, avec l’arrivée d’un nouvel épisode de grosses chaleurs, le deuxième en moins d’un mois. Vingt-et-un départements du Sud-Ouest et du Centre-Est ont été placés en vigilance orange pour canicule depuis six heures du matin.

Les départements concernés par cette vigilance orange sont : l’Ardèche, l’Ariège, l’Aveyron, la Charente, la Charente-Maritime, la Corrèze, la Dordogne, la Drôme, la Haute-Garonne, le Gers, la Gironde, l’Isère, les Landes, le Lot, le Lot-et-Garonne, les Pyrénées-Atlantiques, les Hautes-Pyrénées, le Rhône, le Tarn, le Tarn-et-Garonne et la Haute-Vienne.

Une alerte canicule qui devrait être étendue

Dans cette zone, les températures maximales vont gagner une dizaine de degrés par rapport à dimanche. La masse d’air chaud et sec à l’origine de cette hausse spectaculaire gagnera peu à peu vers le nord. La vigilance orange canicule devrait donc rapidement être étendue à de nombreuses régions.

Ailleurs, les thermomètres grimperont entre 31 et 35 degrés en général, jusqu’à 36 à 38 sur les plaines du Sud-Ouest, dans certaines vallées d’Auvergne, et du sud de Rhône-Alpes à l’intérieur du Languedoc-Roussillon et de la Provence. Dès mardi les minimales seront le plus souvent comprises entre 20 et 25 degrés, tandis que les maximales s’étaleront entre 36 et 40 degrés.

Puis entre mardi et jeudi, la bulle de chaleur s’étendra progressivement à toute la France, n’épargnant que « la pointe et la côte nord de la Bretagne ». « Il faudra attendre vendredi pour que les températures commencent à fléchir par la façade Atlantique », toujours selon Météo France.

Conseils de prévention

« Globalement cette canicule sera moins intense que celle de juin. Nous n’attendons pas de pics de chaleurs à 45-46° mais les régions au nord de la Loire seront cette fois beaucoup plus concernées », a indiqué dimanche à l’AFP Météo-France en ajoutant qu’on s’attend « pour mercredi et jeudi, à quelques records sur ces départements ».

Lors du précédent épisode caniculaire, exceptionnel par sa précocité et son intensité, le record absolu de température en France s’est établi le 28 juin à 46°C à Vérargues dans l’Hérault. Etienne Kapikian, prévisionniste chez Météo-France, observe sur Twitter que sur Paris « le record absolu historique est menacé (40.4°C le 28 juillet 1947) ».

La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a demandé la diffusion « dès lundi matin sur les antennes télévisuelles et radiophoniques des spots rappelant les conseils de prévention », selon un communiqué diffusé dimanche. La plateforme d’information « Canicule info service », accessible au 0800 06 66 66 (numéro vert), reprendra également du service.