Lyon: Cible d'un tweet raciste, David Kimelfeld porte plainte pour «injure raciale»

LYON L'auteur a supprimé son tweet et son compte

C.G.

— 

Cible d'un tweet raciste et antisémite, David Kimelfelf, le président de la Métropole de Lyon a porté plainte.
Cible d'un tweet raciste et antisémite, David Kimelfelf, le président de la Métropole de Lyon a porté plainte. — PHILIPPE DESMAZES / AFP

« Un juif marié avec une musulmane, rien à attendre ». Cible d’un tweet raciste, David Kimelfled, le président de la Métropole de Lyon a déposé plainte pour « injure raciale ». Une information confirmée ce mercredi par le parquet de Lyon. « Cette plainte faite suite à la diffusion d’un tweet inacceptable, à caractère raciste et antisémite », indique le procureur de la République ajoutant qu’il avait ouvert une enquête, confiée à la Sûreté du Rhône.

Les faits se sont déroulés mardi lorsque David Kimelfeld a commenté les propos du Rassemblement national, réclamant l'interdiction pure et simple de manifestations des supporters ainsi que celles de signes ou drapeaux de l’Algérie ou du Sénégal, qui s’affronteront en finale vendredi au Caire à 21 heures.

Passe d’armes sur Twitter

Sur son compte Twitter, le président de la métropole de Lyon avait alors déclaré : « Le Rassemblement national est xénophobe et fait passer cela pour du patriotisme. Rien de nouveau ». Une déclaration à laquelle s’est empressé de répondre Antoine Melliès, élu RN en lui reprochant de n’avoir pas condamné les débordements survenus en marge de la qualification de l’Algérie pour la finale de la CAN.

Se mêlant de la conversation, un utilisateur de Twitter a alors apostrophé David Kimelfeld en écrivant « Un juif marié avec une musulmane, rien à attendre ». Si l’auteur a ensuite supprimé son tweet et son compte, le Président de la Métropole a rapidement saisi la justice.