CAN 2019: Des policiers réclament l'installation de fan zones pour le match Sénégal-Algérie

SECURITE Dimanche, après la victoire de l’Algérie en demi-finale de la CAN, de nombreux incidents ont éclaté à Paris, Marseille et à Lyon

Manon Aublanc

— 

Des supporters fêtent la qualification de l'Algérie en finale de la Coupe d'Afrique des nations, le 14 juillet 2019 à Paris.
Des supporters fêtent la qualification de l'Algérie en finale de la Coupe d'Afrique des nations, le 14 juillet 2019 à Paris. — Boris HORVAT / AFP

Pour ne pas revivre les mêmes débordements que le 14 juillet, lors de la victoire de l’Algérie en demi-finale de la Coupe d'Afrique des nations (CAN), un syndicat de police réclame l’installation de fan zones dans les grandes villes pour la finale opposant  l’Algérie au Sénégal, ce vendredi.

Le syndicat Alternative Police, à l’initiative de cette demande, vient de saisir le Préfet de Paris et la direction de la Police nationale.

« Des mesures pour anticiper et endiguer tout débordement »

Le syndicat, qui s’inquiète d’une « recrudescence des violences » en cas de victoire de l’Algérie, réclame « des mesures pour anticiper et endiguer tout débordement », après des scènes de « guérillas urbaines », « saccages » et « pillages » lors de la demi-finale. Il réclame donc l’installation de fan zones à Marseille, Lyon et Paris pour « sécuriser et encadrer la foule qui va assister à cette finale et anticiper tout flot de violence », a expliqué Denis Jacob, le secrétaire général du syndicat de police.

Dimanche, après la victoire de l’Algérie en demi-finale de la CAN, de nombreux incidents ont éclaté à Paris, Marseille et à Lyon. Sur les Champs-Elysées, où des affrontements ont éclaté entre forces de l’ordre et supporters, des vitrines ont été brisées. Après les débordements survenus en marge de la qualification de l’Algérie, 282 personnes ont été interpellées sur toute la France et 249 ont été placées en garde à vue.