Sécheresse: Des restrictions d'eau mises en place dans 61 départements

METEO Parmi eux, 21 départements ont été placés en situation de « crise » et d’importantes mesures restrictives ont été mises en place

Manon Aublanc

— 

Un jeune agriculteur dans son champ de maïs (image d'illustration).
Un jeune agriculteur dans son champ de maïs (image d'illustration). — PATRICK HERTZOG / AFP

La sécheresse continue de gagner du terrain en France, où 61 départements sont désormais concernés par des restrictions d'eau, selon la carte publiée, ce mardi, sur le site gouvernemental Propluvia. Conséquences : de nombreuses mesures d’économies importantes d’eau ont été prises.

Parmi ces 61 départements, 21 ont été placés en situation de « crise » (en rouge), ce qui implique « l’arrêt des prélèvements non prioritaires y compris des prélèvements à des fins agricoles. Seuls les prélèvements permettant d’assurer l’exercice des usages prioritaires sont autorisés (santé, sécurité civile, eau potable, salubrité) ». Les départements concernés sont l’Allier, le Cher, la Côte-d’Or, la Creuse, les Deux-Sèvres, la Dordogne, l’Eure-et-Loir, le Gers, la Haute-Garonne, l’Indre, l’Indre-et-Loire, la Loire-Atlantique, le Loir-et-Cher, le Loiret, le Lot, le Maine-et-Loire, le Puy-de-Dôme, le Tarn, le Tarn-et-Garonne, la Vendée et la Vienne.

Les professionnels et les particuliers incités à faire des économies d’eau

Quinze autres départements ont été placés en « alerte renforcée » (en orange), c’est-à-dire avec des « réductions des prélèvements à des fins agricoles supérieures ou égale à 50 % ou interdiction supérieure ou égale à 3,5 jours par semaine, une limitation plus forte des prélèvements pour l’arrosage des jardins, espaces verts, golfs, lavage des voitures, jusqu’à l’interdiction de certains prélèvements ». Il s’agit de l’Ain, l’Ardèche, l’Aveyron, l’Aude, la Charente, la Charente-Maritime, le Gard, la Haute-Vienne, l’Hérault, l’Isère, le Lot-et-Garonne, la Mayenne, les Pyrénées-Orientales, le Rhône et la Sarthe.

Enfin, vingt-cinq autres départements (en jaune) sont en « alerte », avec « des réductions des prélèvements à des fins agricoles inférieures à 50 % ou une interdiction jusqu’à 3 jours par semaine, des mesures d’interdiction de manœuvre de vanne, d’activité nautique, d’arroser à certaines heures les jardins, les espaces verts, les golfs et de laver sa voiture ». Il s’agit de l’Aube, le Cantal, le Doubs, la Drôme, l’Eure, le Haut-Rhin, la Haute-Loire, la Haute-Saône, le Jura, les Landes, la Loire, la Lozère, la Marne, la Meurthe-et-Moselle, la Nièvre, le Nord, l’Oise, le Pas-de-Calais, les Pyrénées-Atlantiques, la Seine-Maritime, la Saône-et-Loire, le Territoire de Belfort, le Val-de-Marne, les Vosges et l’Yonne. Pour finir, huit départements ont été placés en « vigilance » (en gris), où les professionnels et les particuliers sont incités à faire des économies d’eau.