Illustration d'un moustique tigre.
Illustration d'un moustique tigre. — FotoshopTofs / Pixabay

MOUSTIQUE

Montauban: Un cas de dengue diagnostiqué, une opération de démoustication lancée

Cette nuit et la suivante, une opération de démoustication va avoir lieu dans le secteur de Montauban où réside la personne malade

C’est le 51e cas de dengue diagnostiqué en Occitanie depuis le 1er mai 2019. Les autorités sanitaires ont eu la confirmation le 10 juillet qu’une personne habitant Montauban, et revenant de l’île de La Réunion, était porteuse du virus. Pour éviter que le virus puisse être transmis à des personnes résidant dans le même secteur, via les moustiques tigres présents dans cette zone-là, un traitement de démoustication est prévu sur quatre secteurs de la ville et à Saint-Etienne-de-Tulmont.

« Les moustiques tigres présents sur notre département ne sont pas vecteurs d’arboviroses (chikungunya, dengue, zika). Le moustique se contamine en piquant et en prélevant le virus d’une personne atteinte de la maladie pendant la brève phase où le virus est présent dans le sang du malade. Lors d’une piqûre ultérieure, le moustique tigre pourra transmettre à son tour le virus à une personne saine », rappelle la préfecture du Tarn-et-Garonne.

Aucun cas autochtone

Ces traitements auront lieu cette nuit et la nuit prochaine. Ils sont réalisés avec du Pyrèthre naturel ou synthétique « de même nature que les produits vendus dans le commerce sous forme d’aérosol, de diffuseur ou de serpentin à brûler », rappellent les services de l’Etat, indiquant que les concentrations en substance active de Delthamétrine sont de l’ordre de 1 % quand ils sont de 6 à 12 % en agriculture.

Tous les cas recensés jusqu’à présent en Occitanie sont des cas importés par des gens de retour de zones infestées.