Un contrôle de police à Roissy fait sortir de ses gonds l'ex ministre grec Yanis Varoufakis

ROISSY L’économiste âgé de 58 ans s’en est pris verbalement à un agent qu’il a accusé d’abus de pouvoir à la sortie d’un avion en provenance d’Athènes

20 Minutes avec AFP

— 

Yanis Varoufakis à la marche du 1er-Mai à Athènes en 2019.
Yanis Varoufakis à la marche du 1er-Mai à Athènes en 2019. — Pacific Press/SIPA

L’ancien ministre grec des Finances Yanis Varoufakis est sorti de ses gonds lors d’un banal contrôle de la police aux frontières à l’aéroport parisien de Roissy samedi en fin d’après-midi, a-t-on appris de sources concordantes.

Selon les récits d’une source proche du dossier et d’un témoin direct de la scène, l’économiste âgé de 58 ans s’en est pris verbalement à un agent qu’il a accusé d’abus de pouvoir à la sortie d’un avion en provenance d’Athènes. Yanis Varoufakis n’avait pu être joint par l’AFP en début de soirée pour recueillir sa version des faits.

L’ex-ministre, qui a été brièvement retenu le temps que l’esclandre se termine, n’a pas été interpellé mais l’un des policiers présents souhaite porter plainte pour des faits d’outrage, a rapporté la source proche du dossier. Selon cette même source, la police aux frontières (PAF) procédait à un contrôle à la sortie de l’avion d’Aegean Airlines qui avait initialement décollé du Caire. « La PAF était sur place pour contrôler les personnes non admises au Caire et qui avaient transité par Athènes », a expliqué la source.

« Vous faites honte à votre pays »

« Une personne a bousculé les policiers avant d’être mise sur le côté. Celle-ci est alors montée dans les tours avant de tenir des propos et d’adopter une attitude menaçante », a rapporté la source.

Selon un témoin, Baltazar Deguines, interrogé par l’AFP et qui a brièvement assisté à la scène et emprunté le même vol que l’ex-ministre grec, aurait notamment déclaré en anglais : « C’est une honte. Vous n’avez pas le droit de faire ça. Vous ne pouvez pas faire ça. Vous faites honte à votre pays. »

Une vidéo relayée par le quotidien local espagnol La Nueva Espana montre également Yanis Varoufakis furieux après un agent et demandant à voir son supérieur hiérarchique. Selon la source proche du dossier, l’ancien ministre voyageait avec un « passeport ordinaire » et aurait après coup reconnu la bousculade, arguant que « le policier prenait trop de place ». L’ex-ministre grec a pu ensuite récupérer son passeport avant de repartir librement.