Affaire de Rugy: L'appartement du ministre à Orvault est conforme aux prix du marché

LOGEMENT François de Rugy aurait bénéficié d'un loyer social préférentiel pour son appartement d'Orvault. «20 Minutes» a sondé les professionnels de l'immobilier

F.B.

— 

François de Rugy, ministre de la Transition écologique.
François de Rugy, ministre de la Transition écologique. — B.Guay/AFP

Les déboires de François de Rugy ne sont pas terminés. Depuis jeudi soir, c’est son logement personnel, situé à Orvault, en banlieue nantaise, qui est pointé du doigt. Mediapart avance que le ministre de l’Ecologie bénéficie d’un « loyer social préférentiel » (dispositif Scellier) pour ce T2 privé de 48 m2 où il reçoit ses enfants un week-end sur deux. Selon l’intéressé, qui a publié des documents sur Facebook, son loyer s’élève à 622 euros charges comprises. L’appartement est récent, considéré en « bon état », dispose d’un parking couvert et se trouve dans un quartier prisé, le Petit Chantilly, à l’intérieur du périphérique nantais. Est-il conforme au prix du marché ?

Un rapide tour sur leboncoin.fr et ouestfrance-immo.com​, les deux sites Internet incontournables pour les annonces immobilières dans l’agglomération nantaise, donne une idée des loyers pratiqués dans la commune. Ceux-ci semblent comparables au loyer de François de Rugy. On trouve ainsi un T2 de 41 m2 à 519 euros/mois, un autre de la même taille à 546 euros, un meublé de 45 m2 à 550 euros, ou encore un T2 de 49 m 2 à 650 euros.

« Il y a des gens qui vont payer bien moins cher que ça »

Sollicités par 20 Minutes, les professionnels de l’immobilier d’Orvault font le même constat. Ils considèrent même qu’un T2 à 622 euros par mois serait plutôt au-dessus des prix du marché. « Les loyers pour ce type de bien vont grosso modo de 550 euros à 650 euros. Ça dépend évidemment de l’état du logement, des services. Mais un loyer de 622 euros dans ce secteur, ça ne me paraît pas déconnant. Il y a des gens qui vont payer bien moins cher que ça à Orvault », estime-t-on chez Art et Pierre immobilier.

« Pour un T2 de 48 m2, je dirais qu’il faut compter environ 540 euros, indique-t-on chez Lamotte. 622 euros, c’est plus cher que ce qu’on pratique. Mais ça dépend du bien en question. » « Le prix que vous citez n’est clairement pas inférieur au marché, complète-t-on à l’agence Vivre ici. La fourchette pour un T2 comparable serait plutôt de 550 euros le mois. »

Selon Mediapart, François de Rugy aurait bénéficié d’un appartement relevant du dispositif Scellier social, sans répondre aux conditions de location (revenus modestes et résidence principale). Ce dispositif permet aux propriétaires de défiscaliser une partie de leurs revenus si le bien est loué à un tarif inférieur à 20% des prix du marché. Le ministre de la Transition écologique, qui visiblement ne bénéficiait donc pas d'un loyer avantageux, affirme qu'il n'était pas au courant que son logement relevait d'un tel dispositif.