Côte d'Azur: Cédric Herrou forme la première communauté paysanne Emmaüs avec des réfugiés

SOLIDARITE Huit personnes seront logées, nourries et accompagnées grâce à la communauté

F.Bi. avec AFP

— 

La figure de l'aide aux migrants Cédric Herrou en compagnie de réfugiés
La figure de l'aide aux migrants Cédric Herrou en compagnie de réfugiés — M. Ffénois / ANP / 20 Minutes

« Ils auront un pécule à la fin du mois et leurs cotisations payées ». L’agriculteur militant de la vallée franco-italienne de la Roya Cédric Herrou a rejoint le mouvement Emmaüs dont il présidera la première communauté paysanne, accueillant une dizaine de SDF, réfugiés et demandeurs d’asile. Ils seront logés, nourris et accompagnés grâce à l’agriculture.

Cédric Herrou, qui met à disposition son exploitation de Breil-sur-Roya, a sollicité le mouvement de l’Abbé Pierre car, dit-il, « ce sont des gens présents sur le terrain et qui développent aussi un volet politique » à leur action.

Un Français et sept ressortissants d’Erythrée, du Sénégal et de Sierra Leone

L’entrée en probation d’Emmaüs Roya a été acceptée par le conseil d’administration d’Emmaüs France, comme il le fait pour d’autres associations quatre à cinq fois par an. « Emmaüs, c’est l’accueil inconditionnel de tous ceux qui sont dans le besoin, et les migrants en font partie », a indiqué le délégué général Jean-François Maruszyczak.

« Je ne sais pas si j’oserai le parallèle entre Cédric Herrou et l’abbé Pierre, mais des citoyens qui se lèvent et qui décident d’agir devant l’insupportable souffrance de personnes devant leur porte, il y en a quelques-uns en France, et on en a besoin », dit-il.

Emmaüs Roya accueillera au départ un jeune SDF français de 25 ans, et sept ressortissants d’Erythrée, du Sénégal et de Sierra Leone, et tirera ses recettes des oliviers, d’un demi-hectare de maraîchage amené à s’agrandir, d’un poulailler pour la vente d’œufs frais et d’un bâtiment pour vendre du poulet et faire de la transformation.