C'est l'heure du BIM: L’homéopathie vers le déremboursement, loi anti-gaspillage et accrochage sur le Brexit

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu'il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d'information matinal (BIM)...

M.C.

— 

Image d'illustration du rayon homéopathie d'une pharmacie.
Image d'illustration du rayon homéopathie d'une pharmacie. — GUILLAUME SOUVANT / AFP

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap pour vous aider à y voir plus clair.

L’homéopathie moins remboursée en 2020, plus du tout à partir de 2021, indique le ministère

L’homéopathie ne sera plus remboursée par la Sécurité sociale à partir de 2021, a indiqué ce mardi Agnès Buzyn dans un entretien au Parisien. Avant cela, une « étape intermédiaire » d’un an sera mise en place, pendant laquelle un remboursement réduit à 15 % sera appliqué, « pour permettre aux patients, aux industriels et aux prescripteurs de s’adapter ».

VIDEO. Economie circulaire : La loi anti-gaspillage arrive sur la table du conseil des ministres

Sortir du triptyque « produire, utiliser, jeter » pour entrer dans l’économie circulaire « où l’on conçoit mieux les produits, on les utilise, on les répare, on les réemploie, on les recycle », définissait Brune Poirson, secrétaire d’État à la transition écologique, dans les colonnes du Journal du Dimanche. Telle est l’ambition de la Loi anti-gaspillage pour une économie circulaire, qui atterrit sur la table du Conseil des ministres ce mercredi avant d’entamer son examen parlementaire courant septembre.

 

VIDEO. Royaume-Uni : Trump, Brexit… Débat animé entre Boris Johnson et Jeremy Hunt

Boris Johnson a brandi la carte de l’optimisme, Jeremy Hunt celle de l’honnêteté : le Brexit a dominé, dans des échanges tendus, le premier et dernier face-à-face prévu entre les deux candidats dans la course au poste de Premier ministre britannique. Le clash entre Londres et Washington après la fuite des câbles diplomatiques s’est également invité dans les débats. Engagé dans une compétition dont le gagnant sera connu le 23 juillet, l’actuel ministre des Affaires étrangères Jeremy Hunt s’est montré incisif mardi soir à l’égard de son rival Boris Johnson, grand favori parmi les membres du Parti conservateur pour succéder à Theresa May.