Bretagne: Un maire autorise les policiers à ouvrir les poubelles pour traquer les pollueurs

PROPRETÉ La ville de Pontivy (Morbihan) en a marre des dépôts sauvages dans ses rues

J.G. avec AFP

— 

Des poubelles. (Illustration)
Des poubelles. (Illustration) — OLYMPIA/SIPA

Si vous voyez des policiers municipaux fouiller les poubelles dans les rues de Pontivy (Morbihan), rien de plus normal. Le maire de la ville vient en effet de lancer ces derniers jours une opération d’ouverture des sacs-poubelle pour tenter d’identifier les habitants qui jettent sauvagement leurs ordures dans les rues.

Cette décision fait suite à l’installation il y a un mois d’un système de 48 colonnes enterrées pour collecter les déchets de l’hypercentre. Si l’accès aux colonnes papier et verre est libre, les colonnes destinées aux déchets non recyclables et aux emballages nécessitent une carte d’accès fournie par la mairie.

De la pédagogie avant les sanctions

Mais ce système n’a toutefois pas permis de faire disparaître les dépôts sauvages d’ordures, obligeant donc la mairie à sévir. « Quand nous constatons que trop de sacs-poubelle sont abandonnés à un endroit, nous demandons à la police municipale de procéder à l’ouverture de ces sacs pour récupérer des documents et identifier les contrevenants », indique le directeur de cabinet du maire.

Plusieurs contrevenants ont ainsi été identifiés. Si l’amende prévue pour dépôt sauvage d’ordures est de 68 euros, la mairie précise qu’elle entend d’abord « faire de la pédagogie » avant de verbaliser.