Occitanie: Les nouveaux «super-radars tourelles» débarquent sur les routes de la région

SECURITE ROUTIERE Ces derniers jours, cinq radars tourelles ont été installés sur les routes du Tarn-et-Garonne

B.C.

— 

Le radar tourelle débarque sur les routes d'Occitanie.
Le radar tourelle débarque sur les routes d'Occitanie. — XAVIER LEOTY / AFP

Ils sont perchés à 4 m de hauteur pour éviter les dégradations. Les premiers « radars tourelles » débarquent en Occitanie. Depuis quelques jours, les routes du Tarn-et-Garonne ont vu fleurir les cinq premiers appareils à Montauban, Campsas, Monteils, Cayrac et Montech. Selon le blog radars-auto.com, avec ses cinq radars nouvelle génération, le département est pour l’heure le plus équipé. L’installation de trois autres a été annoncée dans les Hautes-Pyrénées, à Ibos, Orleix et Nouilhan, d’ici à la fin de l’année.

Au total, 400 radars Mesta Fusion 2 doivent être installés sur les routes françaises cette année. Censés remplacer les radars actuels, qui  ont fait l'objet de dégradations ces derniers mois en marge du mouvement des « gilets jaunes », les radars tourelles vont pour l’heure uniquement contrôler la vitesse.

Déjà des dégradations

Mais cette nouvelle génération d’appareils, fabriqués en France, a bien d’autres possibilités. L’appareil est capable de repérer les véhicules en effraction à 200 m de distance, peut contrôler 8 voies simultanément et 32 véhicules.

Il a aussi la capacité de relever le non-respect des distances de sécurité ou encore les automobilistes qui téléphonent en conduisant ou qui ont oublié de mettre leur ceinture de sécurité. Mais pour ces fonctions, il n’est pas homologué.

Véritable bête noire des anti-radars, ce nouvel appareil a déjà vandalisé​ dans certaines villes, notamment à Thionville.