Quelque 4.000 policiers et gendarmes sécuriseront les sites touristiques cet été

SECURITE Le ministre de l'Intérieur était en déplacement ce vendredi sur le bassin d'Arcachon, où il a détaillé le plan de sécurisation des sites touristiques pour cet été

20 Minutes avec AFP

— 

Christophe Castaner a présenté le dispositif de sécurité estival ce vendredi à Arcachon.
Christophe Castaner a présenté le dispositif de sécurité estival ce vendredi à Arcachon. — PATRICK BERNARD-POOL/SIPA
  • Rien que sur le bassin d'Arcachon, 400 policiers et gendarmes supplémentaires seront mobilisés durant l'été. Au total, 4.000 forces de l'ordre sécuriseront les sites touristiques cet été.
  • En marge de ces annonces, le ministre de l'Intérieur a aussi appelé à la vigilance sur les routes.

« Près de 4.000 policiers et gendarmes » sécuriseront cet été les « sites particulièrement touristiques » du pays, a annoncé vendredi le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner lors d'une visite sur le bassin d'Arcachon (Gironde).

« Ici en Gironde, autour du bassin d'Arcachon par exemple, ce sont 400 policiers et gendarmes supplémentaires qui sont mobilisés », a expliqué le ministre lors de la présentation du dispositif estival de la police nationale à Arcachon, haut lieu du tourisme de la côte atlantique.

Dégustation d’huîtres et verre de vin blanc

Sur le port d’Arcachon, il est monté à bord d’une vedette de la gendarmerie maritime qui a traversé le bassin pour atteindre la presqu'île du Cap Ferret, où il a notamment rencontré des élèves du groupement de gendarmerie départementale en renfort saisonnier.

Christophe Castaner s’est ensuite rendu dans un parc ostréicole, au milieu du bassin. Accueilli par un ostréiculteur sur son bateau, il a dégusté quelques huîtres et s’est accordé un verre de vin blanc. De retour à Arcachon, il a également examiné les dispositifs locaux de renfort estival des pompiers et de la police nationale.

« L’essentiel des radars sur les grands axes de circulation fonctionne »

Interrogé sur le risque de voir les vacanciers rouler plus vite cet été après la destruction de nombreux radars durant la crise des « gilets jaunes », le ministre de l’Intérieur a assuré que « l’essentiel des radars sur les grands axes de circulation fonctionnait ».

« Quelquefois, on pense que le civisme c’est seulement pour les autres, mais c’est aussi pour soi, pour ce chef de famille ou cette maman qui conduit le véhicule avec sa famille et qui peut se dire que son comportement (au volant) peut sauver des vies », a-t-il déclaré, appelant à la « vigilance ».