Bac 2019: Les résultats fuitent jeudi soir à Lille, pour les autres c’est le stress

TIC TAC Le site qui permet d’accéder aux résultats en ligne a été accessible quelques heures dans l’académie de Lille, jeudi soir

R. G.-V. avec AFP

— 

Les résultats du bac tombent !
Les résultats du bac tombent ! — KONRAD K./SIPA

Décidément ce bac 2019 aura connu des couacs de bout en bout. Jeudi soir, à la veille de la publication officielle, un bug informatique dans l’académie de Lille a permis une fuite de certains résultats. Le site qui permet aux candidates et candidats de vérifier si elles ou ils sont admis a été ouvert quelques heures. On ne sait pas combien de temps le bug a duré, en tout cas suffisamment pour que l’information circule parmi pas mal de lycéennes et de lycéens.

C’est La Voix du nord qui a repéré cette fuite, bien relayée sur les réseaux sociaux par des lycéens volontiers trolleurs sur l’organisation, décidément chaotique, du bac 2019 en France.

La réforme du lycée en question

Pour les autres, soit presque 743.000 candidats au bac, c’est bien vendredi matin que les résultats tombent. Ceux-là sont soumis cette année à une incertitude liée au mouvement de grève d’une minorité de correcteurs opposés à la refonte de l’examen bicentenaire, face auxquels le ministre Jean-Michel Blanquer n’a pas voulu céder.

Pour contraindre le gouvernement à rouvrir des négociations sur les réformes du lycée et du bac qu’ils dénoncent, des professeurs ont refusé de saisir les notes des candidats mais aussi, pour certains, de rendre les copies. Selon Jean-Michel Blanquer, « une centaine de centres sur 1.500 » où se tenaient jeudi les derniers jurys de délibérations ont été perturbés.

Guerre des chiffres

Face à cette mobilisation, et pour permettre aux candidats de connaître leurs résultats à la date prévue, le ministre de l’Education avait détaillé mercredi une « solution technique » : si certaines notes d’examen manquaient, ce seront les notes du contrôle continu de l’année qui seront prises en compte pour compléter la moyenne. Et si la note du bac s’avère finalement meilleure, c’est celle-là qui sera conservée. Ironie du sort, les opposants à la réforme du bac, prévue pour 2021, dénoncent justement un futur examen qui fera la part belle au contrôle continu.

« Tous les élèves de France qui ont passé le baccalauréat auront leurs résultats demain matin », a martelé le ministre face à la presse jeudi soir. Jean-Michel Blanquer l’assure : seuls « 700 correcteurs » grévistes sur les 175.000 mobilisés pour l’examen retenaient encore jeudi soir « autour de 30.000 copies » sur les quatre millions à évaluer. Un chiffre bien inférieur aux 137.000 copies retenues revendiquées mercredi soir par le collectif « Bloquons Blanquer », qui a voté la reconduite de la grève jeudi et doit se réunir à nouveau vendredi pour décider de la suite du mouvement.

Perturbations à tous les étages

Vendredi, dans chaque centre de délibération, les candidats - âgés cette année de 11 à 77 ans - pourront voir affichés « en même temps que les résultats, la liste des élèves qui auraient une note provisoire », a précisé le ministère jeudi soir.

Cette édition du baccalauréat aura été particulièrement perturbée. Avant la grève des correcteurs, elle avait déjà été entachée par une grève de la surveillance le premier jour des épreuves et par des « suspicions de fuites » de sujets de mathématiques, qui ont aussi connu des coquilles dans les énoncés. Quatre personnes étaient en garde à vue jeudi soir dans l’enquête sur les fuites.