Orages: Un TGV Paris-Grenoble contraint de s'arrêter à Lyon-Saint-Exupéry pour la nuit

INTEMPERIES Les 182 passagers devront attendre le matin pour repartir

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration d'un TGV.
Illustration d'un TGV. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Les chutes d’arbres provoquées par les orages en Auvergne-Rhône-Alpes ont contraint lundi soir la SNCF à stopper un TGV Paris-Grenoble à Lyon-Saint-Exupéry, où les voyageurs devront attendre le matin pour repartir, a annoncé la compagnie ferroviaire.

« De nombreuses chutes d’arbres sur les voies entre Valence et Annecy nous ont forcé à arrêter le train », a indiqué à l’AFP un responsable de la SNCF, précisant que la rame comptait 182 passagers.

« Une petite boîte repas et une petite bouteille d’eau pour la nuit »

Les conditions de cet arrêt du train parti de la Gare de Lyon à 19h41 et qui devait arriver à 22h41 à Grenoble, ont provoqué la frustration de certains passagers, dont Tristan Thomas, habitant de Moirans (Isère). « La SNCF nous a annoncé que notre train n’irait pas plus loin, et qu’il n’y aurait ni hôtel, ni taxi payé. On nous a laissé en plan, obligés de dormir dans le train avec une petite boîte repas et une petite bouteille d’eau pour la nuit », a-t-il déclaré à l’AFP.

« Le problème est que la capacité hôtelière à Saint-Exupéry est insuffisante, a répondu le responsable de la SNCF. On ne va pas demander à 40 personnes de partir à l’hôtel et aux autres de rester. Dès qu’on aura tout dégagé on pourra repartir », a-t-il assuré. Les agents sur place ont indiqué aux passagers que le train repartirait vers 6h30 mardi.

Les intempéries de lundi soir, émaillées de vents violents et de chutes de grêle, ont causé de nombreux dégâts en Auvergne-Rhône-Alpes. Au total, neuf TER ont également été bloqués dans la région, mais les interventions de la SNCF ont permis aux passagers de repartir à bord de leur train ou en autocar, a précisé le responsable de la SNCF.