Lyon: Le tracé de la future ligne de métro E a été choisi, découvrez le

TRANSPORTS Le Sytral étudie d’ores et déjà la possibilité de prolonger le parcours jusqu’à la gare de la Part-Dieu

Caroline Girardon

— 

Le tracé de la future ligne E de métro a été dévoilé mais il pourrait encore changé. (illustration)
Le tracé de la future ligne E de métro a été dévoilé mais il pourrait encore changé. (illustration) — Joel Saget AFP
  • Le Sytral a dévoilé ce vendredi le tracé de la futur ligne E du métro de Lyon.
  • Le projet pourrait néanmoins évoluer.
  • La possibilité de prolonger cette ligne jusqu'à la Part-Dieu est déjà à l'étude.

Suite à la concertation publique, lancée au mois de mars concernant le futur tracé de la ligne E du métro de Lyon, le Sytral a dévoilé ce vendredi après-midi l’option qui a été retenue. Un tracé qui pourrait toutefois évoluer, rien n’étant encore définitivement acté dans le marbre.

L’itinéraire choisi pour l’instant est donc celui qui relierait Bellecour au quartier d’Alaï. Le Sytral a ainsi écarté la seconde option étudiée, qui privilégiait un terminus à la station Hôtel de Ville. Quant aux choix des stations, il est le suivant : Alaï, qui sera accompagnée d’un pôle d’échange multimodal, Libération puis Ménival. « Ces deux stations répondent à la dynamique urbaine des secteurs et permettront d’assurer une desserte plus adaptée du territoire », assure le Sytral, qui a ainsi retoqué l’option d’un arrêt dans le quartier Constellation.

Le Sytral étudie deux scénarios pour la réalisation de la ligne de métro E de Lyon, dont l'un reliant le quartier de Bellecour à celui d'Alaï.
Le Sytral étudie deux scénarios pour la réalisation de la ligne de métro E de Lyon, dont l'un reliant le quartier de Bellecour à celui d'Alaï. - Sytral

Un prolongement jusqu’à la Part-Dieu dès 2030 ?

Avant de rejoindre Bellecour, le Métro E transiterait par le Point du Jour puis par le quartier Saint-Irénée, préféré au secteur de la place de Trion. « La fréquentation estimée est supérieure de 20 % à celle de Trion. Cette station offrirait une meilleure connexion avec la future ligne Francheville-Sainte-Foy-les-Lyon et la presqu’île lyonnaise », argumente Fouzyia Bouzerda, présidente du Sytral, qui a décidé de prendre en compte d’autres éléments alternatifs au projet, suggérés par les usagers. A savoir le prolongement de la ligne jusqu’à la gare de la Part-Dieu.

Cette option n’était pas proposée au départ mais les contributeurs se sont massivement exprimés en sa faveur lors de la concertation publique. Autre possibilité étudiée : celle de desservir davantage l’Ouest lyonnais, dans le sens inverse de circulation. C’est-à-dire pousser le tracé soit jusqu’à Craponne, soit jusqu’à Francheville. Là encore, ce souhait émane des usagers.

En attendant, les études d’extension du périmètre ont été validées ce vendredi. Si le projet du métro E est accepté dès le début du prochain mandat du Sytral, il pourrait être mis en service en 2030 quel que soit le terminus choisi (Bellecour ou Part-Dieu). Les travaux débuteraient en 2025. La réalisation de cette ligne, qui ambitionne de transporter entre 45.000 et 75.000 voyageurs par jour, est budgétée à 1,2 milliard d’euros.