RIP sur ADP: La page permettant de compter facilement les soutiens fermée par le gouvernement

REFERENDUM Depuis le 13 juin et pendant neuf mois, les Français peuvent signer une pétition en faveur de l’organisation d’un RIP sur la privatisation d’ADP

L.Br.

— 

Un hélicoptère au-dessus de la tour de contrôle d'Orly, aéroport exploité par ADP.
Un hélicoptère au-dessus de la tour de contrôle d'Orly, aéroport exploité par ADP. — Benjamin CREMEL / AFP

Une disparition qui interroge. Selon le site Checknews (Libération), le gouvernement a volontairement rendu inaccessibles des pages permettant le comptage des soutiens au Référendum d’initiative populaire (RIP) sur la privatisation d’Aéroports de Paris (ADP).

Lancée le 13 juin, une pétition en ligne permet d’apporter son soutien à la tenue de ce RIP. Et ce, pendant neuf mois. Le nombre de citoyens inscrits est une donnée clef de cette initiative car plus de 4,7 millions de signatures sont nécessaires à la mise en œuvre d’un RIP.

Une transparence « pas prévue »

En l’absence de communication officielle du gouvernement sur ces chiffres, des internautes avaient mis en place des techniques permettant de compter les voix : « il suffisait alors de suivre [un] lien puis de multiplier le nombre de pages disponible (1.431 sur l’exemple ci-dessous) par 200, soit le nombre de signataires recensés sur chacune d’entre elles », explique Checknews.

Mais ce mercredi, cette page facilitant le comptage a été bloquée, sur demande du ministère de l’Intérieur. « Le législateur a confié au Conseil constitutionnel et à lui seul le décompte des soutiens. Il n’a pas prévu que les électeurs et de manière générale nos concitoyens y aient accès, raison pour laquelle le ministère de l’Intérieur est intervenu pour que cette page n’apparaisse plus », a déclaré la place Beauvau à Libération. Une décision qui alimente les critiques sur l’organisation et la transparence de l’Etat depuis le lancement de cette pétition.

Libération et Checknews promettent de continuer le décompte par des moyens détournés. Lors de leur dernier comptage, ils ont recensé 378.477 soutiens à ce référendum.