Infractions routières à l’étranger: Deux nouveaux pays transmettent les amendes à la France

CONTRAVENTIONS La Suède et la République d’Irlande ont rejoint les 18 pays qui collaboraient déjà avec les autorités françaises

20 Minutes avec agence

— 

Un radar automatique. (Illustration)
Un radar automatique. (Illustration) — S. ORTOLA / 20 MINUTES

Deux nouveaux pays transmettent depuis ce lundi à la France les informations relatives aux infractions routières : la République d’Irlande et la Suède. La liste concernant ces échanges transfrontaliers comprend donc désormais 20 pays.

« Les ressortissants français commettant des infractions routières relevées par radar sur les routes irlandaises et suédoises pourront être poursuivis par les autorités de ces pays », a annoncé la Sécurité routière.

20 pays échangent désormais avec la France

Ces deux pays rejoignent la Belgique, l’Espagne, l’Allemagne, les Pays-Bas, la Pologne, le Royaume-Uni, la Roumanie, l’Italie, le Grand-Duché du Luxembourg, l’Autriche, la Hongrie, la Slovaquie, la République tchèque, l’Estonie, la Lettonie, la Lituanie et le Portugal. A ces 19 Etats de l’Union européenne s’ajoute la Suisse.

Depuis que les radars automatiques sont déployés sur le territoire français, environ 21 % des infractions relevées concernent des véhicules immatriculés à l’étranger, rapporte BFM TV. Pourtant, ces véhicules ne concernent que 5 à 6 % du trafic.

Pas de retrait de point

Concernant les deux nouveaux pays de la liste, on note plus de 15.000 infractions commises par des véhicules irlandais entre février 2018 et janvier 2019 et un peu plus de 12.000 sur la même période portant des plaques suédoises.

Il est important de préciser que, dans le cas des excès de vitesse commis à l’étranger, l’infraction donnera lieu à une contravention mais n’entraînera pas de retrait de point. Les différents systèmes de gestion des infractions routières sont en effet loin d’être homogénéisés.