C'est l'heure du BIM: La chaleur s'installe, disparition à la «free party» et tensions USA-Iran

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu'il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d'information matinal (BIM)...

M.C.

— 

Vague de chaleur à Paris pendant l'été 2018 (Illustration)
Vague de chaleur à Paris pendant l'été 2018 (Illustration) — ROMUALD MEIGNEUX/SIPA

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap' pour vous aider à y voir plus clair.

Canicule : Durée, cause, fréquence… Tour ce qu’il faut savoir sur l’épisode de chaleur qui frappe la France

La chaleur s’accentue très nettement sur une grande partie de la France. Quelque 53 départements ont d’ailleurs été placés en vigilance orange pour la canicule ce lundi par Météo-France, de Paris au Centre, de l’Auvergne à la Bourgogne et l’Alsace, mais également en basse et moyenne vallée du Rhône… Avec l’aide de deux météorologues, 20 Minutes revient sur les caractéristiques de cette canicule et ce qu’elle annonce pour les années à venir.

Fête de la musique à Nantes : Des participants à la free party témoignent après la disparition de Steve

Elles sont revenues ce lundi après-midi sur le quai Wilson pour « chercher le moindre indice » et tenter de « comprendre ce qui a pu se passer ». Anaïs, Oriane et Salma sont des amies de Steve, 24 ans, porté disparu depuis sa participation à une free party techno dans la nuit de vendredi à samedi sur l’île de Nantes, dans le cadre de la fête de la musique. Cette nuit-là, elles étaient avec le jeune homme, originaire de Treillières et de Nantes, animateur pour enfants dans la vie.

Tensions Iran-USA : Sanctions américaines contre Khamenei, l’ONU appelle au dialogue

L’ONU tente de jouer les médiateurs. Le Conseil de sécurité a appelé lundi, dans une déclaration unanime approuvée par ses 15 membres, « au dialogue » et à des mesures pour mettre fin aux tensions dans le Golfe. Un appel aussitôt rejeté par Téhéran, alors que les Etats-Unis ont annoncé lundi de nouvelles sanctions visant notamment le Guide suprême, l’ayatollah Ali Khamenei. « Pour atténuer les tensions dans l’ensemble de la région du Golfe, les Etats-Unis doivent arrêter leur aventurisme militaire, comme leur guerre économique et le terrorisme contre le peuple iranien », a insisté l’ambassadeur iranien à l’ONU, Majid Takht Ravanchi.