Eglise: 126 prêtres seront ordonnés en 2019, un nombre quasi identique à 2018

RELIGION Les ordinations sont traditionnellement fréquentes aux alentours du 29 juin, fête de saint-Pierre et saint-Paul, apôtres considérés comme les deux piliers de l'Eglise.

20 Minutes avec AFP

— 

Un prêtre de l'église catholique française. (illustration)
Un prêtre de l'église catholique française. (illustration) — KONRAD K./SIPA

D’une année à l’autre, les effectifs restent les mêmes. En 2019, 126 prêtres catholiques vont être ordonnés en France, un nombre quasi identique à 2018, a annoncé la Conférence des évêques de France (CEF), ce lundi. 

Les ordinations sont traditionnellement fréquentes aux alentours du 29 juin, fête de saint-Pierre et saint-Paul, apôtres considérés comme les deux piliers de l’Eglise. En 2019, et notamment le week-end prochain pour une partie d’entre eux, 126 prêtres vont être ordonnés, contre 125 l’an dernier.

Certains séminaires ferment leurs portes, en raison d’effectifs trop faibles

Parmi eux, la CEF compte 76 prêtres « diocésains », qui vont servir d’une façon ou d’une autre dans un diocèse. S’y ajoutent 20 nouveaux prêtres, issus d’une communauté comme la communauté Saint-Martin (9) ou la communauté de l’Emmanuel (3) et qui vont être actifs en paroisses. Enfin seront aussi ordonnés 30 prêtres religieux, c’est-à-dire liés à des congrégations et instituts religieux, notamment cinq de la Compagnie de Jésus (jésuites), ou quatre frères de Saint-Jean.

En 2017, la CEF avait comptabilisé 117 ordinations, une centaine en 2016, 120 en 2015, mais environ 140 en 2014. Par ailleurs, ces dernières semaines, le séminaire (lieu de formation des prêtres) de Bordeaux et le séminaire de Lille ont annoncé qu’ils fermaient, en raison d’effectifs trop faibles. A Lille, il s'agit à ce stade d'une fermeture temporaire.