Plan social chez General Electric: Des milliers de personnes attendues pour un rassemblement de soutien à Belfort

MOBILISATION Jean-Luc Mélenchon devrait défiler aujourd'hui dans les rues de Belfort

L.Gam.

— 

Des salariés de General Electric ont empêché, lundi 17 juin, la tenue à Belfort de la première réunion d'information sur le plan social qui doit frapper de plein fouet le site. La direction avait décidé de l'ajourner.
Des salariés de General Electric ont empêché, lundi 17 juin, la tenue à Belfort de la première réunion d'information sur le plan social qui doit frapper de plein fouet le site. La direction avait décidé de l'ajourner. — Elyxandro CEGARRA/SIPA

Combien seront-ils pour soutenir les salariés de General Electric à Belfort, menacés par un plan social ? C’est la grande inconnue pour les autorités locales qui ont mis en place un dispositif de sécurité, avec une centaine de forces de l’ordre mobilisées. Elles tablent sur 4 à 5.000 personnes qui pourraient défiler dans les rues, et notamment le leader de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, qui a été annoncé sur place.

Annoncé le 28 mai par GE, le plan social envisage la suppression de 1.050 emplois en France, dont 800 dans l’entité belfortaine produisant des turbines à gaz et qui emploie 1.900 personnes. Au total, GE emploie 4.300 salariés à Belfort.

Des « gilets jaunes » solidaires de la mobilisation

Les syndicats ont prévu de prendre la parole à 14 heures devant la Maison du peuple avant de démarrer une marche qui les mènera vers la préfecture. Les autorités envisagent également la formation d’une grande chaîne humaine sur le parcours prévu, celui-ci n’étant long que d’un kilomètre.

Une délégation de syndicats et d’élus doit être reçue par la préfète du Territoire de Belfort vers 16 heures. Et les « gilets jaunes », mobilisés en ce samedi, appellent également à rejoindre le cortège.