Bac 2019: Une enquête est ouverte après des suspicions de fuites de sujets de maths

EDUCATION Le ministère de l'Education a porté plainte à ce sujet

Delphine Bancaud

— 

Des candidats au bac en juin 2019.
Des candidats au bac en juin 2019. — FREDERICK FLORIN / AFP

La session 2019  du bac est décidément bien mouvementée. Des suspicions de fuite aux épreuves de mathématiques du baccalauréat pour les sections ES et L, a confirmé ce vendredi soir, Jean-Marc Huart, directeur général de l’enseignement scolaire au ministère de l’Éducation nationale, lors d’un point presse.

« Ces suspicions de fuite concernent une zone géographique limitée : 3 à 4 établissements d'Ile-de-France dans lesquels des candidats auraient reçu par réseaux privés les sujets et non pas par des réseaux sociaux, en amont des épreuves », a-t-il indiqué. Les candidats auraient échangé ces sujets par la messagerie Whatsapp ou par SMS. « Je n’ai pas d’idée du nombre de candidats qui ont pu avoir accès aux sujets », a-t-il poursuivi. 

Une enquête est ouverte

Le ministère de l’Education a d’ores et déjà porté plainte et une enquête est ouverte. Selon les informations de 20 Minutes, la police judicaire a été saisie et l'enquête a été confiée à la BRDP (Brigade de répression et de la délinquance aux personnes). 

Reste à savoir ce qui va se passer pour les candidats qui ont passé cette épreuve. « Nous ne prévoyons pas de faire repasser les épreuves aux les 354.000 candidats car la fuite nous semble suffisamment circonscrite », a indiqué Jean-Marc Huart. Mais les examinateurs seront vigilants lors de la correction pour déceler d’éventuelles anomalies. « Notamment si une copie présente des réponses parfaites, nous la regarderons à deux fois », a-t-il assuré.

Les auteurs des fuites et ceux qui en ont bénéficié sont passibles de sanctions, qui pourront aller jusqu’à la « suspension de l’examen », a-t-il précisé.

Vendredi, dans la même épreuve de mathématique des séries ES, des erreurs avaient été répérées, mais le ministère a assuré que les candidats ne seraient pas pénalisés.