Tarn: En effectuant son plein d'essence, la retraitée apprend qu'elle est morte

RESURRECTION Une habitante de Garrigues a appris par hasard que l’administration l’avait déclarée décédée. Depuis le 1er avril, elle ne touche plus sa pension de retraite

J.R.

— 

Un avis de décès. Illustration.
Un avis de décès. Illustration. — B. Colin - 20 Minutes

C’est une drôle de mésaventure que connaît Claudine Boudon Fortier, une habitante du village de Garrigues dans le Tarn. Jeune retraitée de la Poste, elle ne touche plus sa pension depuis le 1er avril car l’administration l’a déclaré morte, rapporte La Dépêche du Midi.

C’est un peu par hasard que cette femme a appris son soi-disant décès. Alors qu’elle voulait payer son plein d’essence, sa carte bleue ne fonctionnait pas, sa retraite ne lui étant plus versée.

Décès d’un homonyme

Après avoir contacté sa banque et sa caisse de retraite, c’est finalement auprès du centre financier de la Poste qu’elle a appris qu’un notaire l’avait déclarée décédée. Malgré cette situation ubuesque, Claudine Boudon Fortier s’amuse de cette histoire avec humour. Grâce aux pompes funèbres qui s’étaient chargées de l’enterrement de son homonyme, elle a pu récupérer une copie du certificat de décès.

L’imbroglio administratif devrait être réglé le 27 juin, la direction générale des finances publiques ayant concédé son erreur.