Lyon: Plus d'un quart de la flotte Vélo'V hors service, quelles mesures contre le vandalisme?

ACTE DE MALVEILLANCE Les stations les plus exposées au vandalisme sont surveillées par la police, des Vélo-V première génération vont être temporairement remis en service

Elisa Frisullo

— 

Illustration des vélo'V à Lyon.
Illustration des vélo'V à Lyon. — E. Frisullo / 20 Minutes

C’est une situation sans précédent à laquelle est confrontée ces dernières semaines à Lyon JC Decaux. L’exploitant du service Vélo'V fait face à une vague de vandalisme très importante qui a nécessité l’immobilisation de nombreuses bicyclettes rouges et grises. Sur un parc de 4.000 Vélo-V, 1.200 sont à réparer, selon la métropole qui a annoncé ce jeudi une série de mesures pour endiguer ce phénomène tout en maintenant une qualité de service pour les usagers.

Dès lundi, pour revenir à un nombre suffisant de vélos en circulation, 1.000 Vélo’V de la première génération seront progressivement remis en circulation. Ces engins, qui ont roulé jusqu’à l’été 2018, sont parfaitement compatibles avec les nouveaux services Vélo’V, assure la Métropole.

Des stations sous surveillance policière

D’autres mesures ont été déployées pour lutter contre le vandalisme. A Lyon et Villeurbanne, la police municipale a ainsi été chargée de surveiller de manière accrue les stations les plus exposées aux actes de malveillance. Des faits « passibles du Code pénal », rappelle la Métropole. Pour chaque acte de ce type, une plainte est systématiquement déposée et JC Decaux a décidé, en lien avec la collectivité, de fermer ponctuellement les stations les plus vandalisées jusqu’à ce que la situation s’améliore.

« Les béquilles des Vélo’V, fréquemment utilisées pour le décrochage sauvage des vélos, ont été temporairement retirées », ajoutent les services métropolitains. Les usagers peuvent également prêter main-forte, en signalant sur l’application Toodego, les bicyclettes détériorées ou abandonnées. Et ce, afin que JC Decaux les récupère et les répare plus rapidement.

En avril, le service comptait plus de 77.500 abonnés annuels et a atteint un record en 2018 avec plus de 8.5 millions de locations enregistrées.