Lyon: Deux lignes de bus feront la liaison entre le centre-ville et l’aéroport Saint-Exupéry

TRANSPORT EN COMMUN Les deux lignes 1Ex et 28, dont le parcours exact reste à définir, permettront d'aller jusqu'à l'aéroport en septembre, constituant ainsi une future alternative au tramway Rhônexpress

Benjamin Terrasson

— 

Lyon, le 05 mai 2015
Illustration d'une ligne de bus.
Lyon, le 05 mai 2015 Illustration d'une ligne de bus. —
  • Conséquence d’une décision du tribunal administratif de Lyon : la desserte de l’aéroport Lyon-Saint-Exupéry pourra se faire désormais en bus.
  • Le Sytral va reconfiguer deux lignes existantes, qui seront mises en service dès le mois de septembre.

Le Rhônexpress trop cher ? Dès la rentrée, vous n’aurez plus besoin de payer 16 euros pour vous rendre à l'aéroport Lyon-Saint-Exupéry, ni 28 euros pour effectuer l’aller-retour. Les trajets pourront se faire en bus. Et il vous en coûtera 1,90 euro, soit le prix d’un ticket TCL. Conséquence d'une décision du tribunal administratif de Lyon, qui a rejeté mercredi la requête pour concurrence déloyale, déposée par la société Rhônexpress.

Le Sytral, qui gère les transports en commun, a aussitôt saisi l’opportunité d’annoncer la mise en place de deux lignes pour desservir l’aéroport dès le mois de septembre. Il s’agit des lignes 1Ex et 28, respectivement reliées au métro D à Grange Blanche et A à Vaulx-en-Velin La Soie, qui seront ainsi reconfigurées. Elles reprendront les trajets des bus 29 et 30, qui étaient dédiés à cette mission entre 2015 et 2016.

Chacune sera dotée d’ici là, de deux arrêts supplémentaires, dans la zone cargo et dans la zone aérogare de Saint-Exupéry.

La fréquence des bus 1Ex et 28 restera inchangée dans un premier temps

Fouziya Bouzerda, présidente de Sytral, n’a pas souhaité s’avancer sur le temps que prendrait le trajet en bus entre Lyon et l’aéroport : « Nous avons commencé le travail pour la reconnection mais le tracé exact des lignes et le lieu précis des arrêts sont encore à l’étude », répond-elle.

En s’appuyant sur l’expérience passée des deux anciennes lignes, on peut toutefois raisonnablement l’estimer à un petit peu plus d’une heure. Seule certitude pour l’instant, les lignes 1Ex et 28, qui transportent en moyenne chacune 3.000 voyageurs par jour, ne verront pas leurs fréquences et leurs horaires modifiés. A savoir, comptez un ou deux bus par heure en période creuse et 3 à 4 en heures de pointe, en semaine. « On aura sans doute des voyageurs en plus sur ces lignes, nous nous adapterons à ce moment-là », promet toutefois Fouziya Bouzerda.

Un bus Macron entre Lyon et Saint-Exupéry cet automne ?

Les négociations, entamées entre le Sytral et Rhônexpress en avril sont, par ailleurs, toujours en cours. L’un des enjeux est d’offrir aux usagers de l’aéroport une alternative moitié moins chère que Rhônexpress et plus confortable que les transports en commun.

« Nous encourageons la mise en place d’une offre privée qui pourrait par exemple prendre la forme d’un car Macron », précise Fouziya Bouzerda qui se dit optimiste. Réponse à l’issue des négociations, au cours de l’automne 2019.